Crédits entre particuliers : Prêt d’Union fait douter les banques

Crédits entre particuliers : Prêt d'Union fait douter les banques
© stock.adobe.com
Les banques commencent seulement maintenant à prendre au sérieux le crowdlending : le fait de se prêter de l’argent entre particuliers ou entreprises. Prêt d’Union a montré que ce système, sans banque, fonctionne diablement bien. Les banques peuvent avoir peur...

Publié le  à 0 h 0

Annonce

🏆 OFFRE SUPER LIVRET ÉPARGNE

DERNIERS JOURS ! Offre de bienvenue sur le super livret épargne Placement-direct. Votre épargne rémunérée à 5.25 % brut, sans risque, restant totalement disponible 24h/24. Plafond de 150.000 euros bénéficiant de ce taux boosté. Offre soumise à des conditions d’applications.

Un système financier sans banque, c’est possible !

La crise financière de 2008 aura eu au moins un avantage : une prise de conscience que le modèle financier actuel ne sait pas évaluer correctement les risques. C’est bien trop complexe, et l’analyse de risques se réfère toujours au passé. Evaluer des situations connues c’est plus facile, mais évaluer l’inconnu... Hors le cas grec montre bien qu’un événement imprévu ne peut être correctement évalué. L’incertitude étant actuellement la plus totale sur les impacts financiers d’une sortie d’un Etat membre de l’UE.

Le crédit entre particuliers, une contrainte au départ, imposée par les banques...

Le fait de se passer de banque n’a été au début qu’une contrainte imposée par les banques elles-mêmes. En refusant de prêter, elles ont poussé les usagers à s’organiser autrement. Ceux qui n’avaient pas de dossier suffisant bon pour les banques se retrouvant sans accès au crédit. [a[Prêt d’Union]a] a organisé ce marché, en facilitant la mise en relation entre particuliers. Ainsi la plateforme leur permet alors de se passer de banque, en empruntant directement auprès d’autres particuliers, banquiers d’un jour. Le risque pour chaque prêteur reste total sur sa somme engagé, mais Prêt d’Union a mis en place un système de fond permettant de répartir le risque de perte de capital de façon équitable. Ainsi, le tour est joué.

Prêt d’Union a depuis passé la vitesse supérieure. En levant 31 millions d’euros, la plateforme de crowdlending part conquérir les autres pays. Du coup, les banques se réveillent. Elles se mettent à investir dans le crowdfunding... Il n’est pas encore trop tard, sauf que, les particuliers souhaitent peut-être justement qu’elles n’en fassent pas partie. Ne serait-ce pas reproduire les erreurs du passé ?

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Crédits entre particuliers : Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Crédits entre particuliers : Prêt d’Union fait... : à lire également