Suppression des commissions d'interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d'UFC-Que-Choisir

Suppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-Choisir

Dans le cadre du Grand Débat, l’association de consommateurs UFC-Que-Choisir a publié une liste de propositions de mesures permettant de redonner du pouvoir d’achat aux Français (26€/mois par ménage), sans pour autant augmenter les dépenses publiques. Deux mesures concernent directement les banques : la suppression des commissions d’intervention et la portabilité du n° de compte bancaire, d’une banque à l’autre. Via la Fédération Bancaire Française (FBF), les banques réagissent vivement à ces propositions.

Les 12 propositions concrètes d’UFC-Que-Choisir pour redonner du pouvoir d’achat aux Français peuvent paraître surprenantes, et certaines voire bien naïves. Certaines ne sont que des mesures de répartition des revenus, comme la mise en place systématique des plafonds de loyers dans l’immobilier locatif, ou le plafonnement des honoraires des professions libérales.

Suppression de la facturation des commissions d’intervention

Concernant les frais bancaires, sujet ô combien préféré des Français, l’association n’y va pas de mains mortes puisqu’elle propose tout simplement de supprimer les commissions d’intervention et chiffre le gain de pouvoir d’achat à 2,8 milliards d’euros. Rien que cela. Selon l’UFC-Que Choisir, les "frais de sanction" n’ont "pas de légitimité économique", puisqu’ils ne rémunèrent pas la banque pour l’analyse de solvabilité des clients.

Le réponse de la FBF est sans équivoque et montre que le sujet n’est pas aussi simple. "Derrière un incident de paiement, il y a toujours un particulier, un professionnel ou une entreprise qui n’est pas payé et qui attend son argent. Ces incidents de paiement entraînent un traitement lourd pour les banques et une intervention particulière pour voir si l’opération peut tout de même être honorée dans l’intérêt du client, ce qui a un coût. Le sujet des frais, dont les commissions d’intervention, auquel les publics fragiles financièrement étaient particulièrement sensibles, a été pris en considération par les banques françaises. Elles ont mis en place des plafonds qui évitent le cumul des frais pour ces populations. La mise en place de ces plafonds, ainsi que l’annulation de toutes les hausses des tarifs bancaires pour les particuliers annoncés par les banques au même moment (déc 18), ont un impact positif sur le pouvoir d’achat.".

Il est rappelé que pour les clients bancaires les plus fragiles, les banques sont tenues de proposer des formules adaptées.

Changement de banque, la portabilité du n° de compte revient sur le tapis

Pour l’UFC-Que-Choisir, simplifier le changement de banque avec la portabilité du numéro de compte bancaire pourrait apporter 1,2 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français. L’association de consommateurs demande de faciliter le changement de banque (en conservant son numéro de compte bancaire), "afin de raviver la concurrence" en France, où le taux de mobilité bancaire atteint 2,3%, "un niveau trois fois inférieur à la moyenne européenne".

Mais pour la FBF, changer de banque en France est simple. Depuis février 2017, a été mis en place un service efficace d’aide à la mobilité bancaire. Il suffit de demander à sa nouvelle banque d’accueil, elle se charge de toutes les démarches. Ce service, entièrement gratuit pour le client, fonctionne bien, puisque 2,4 millions de Français ont pu en bénéficier depuis février 2017. Les Français le connaissent, pour preuve, le premier bilan de ce service en juillet 2018 a montré que près de 7 Français sur 10 connaissaient son existence. Aujourd’hui, 85% des utilisateurs en sont satisfaits et près de 92 % le recommanderaient. Quant à la qualité de service, elle a atteint plus de 99%.

Il serait paradoxal de vouloir changer ce dispositif d’une grande facilité pour changer de compte bancaire. Ce dispositif est gratuit, fonctionne, donne satisfaction et répond aux souhaits tant des consommateurs, des associations que des banques. Il n’y a pas plus simple : une seule demande auprès de sa nouvelle banque suffit. Qui plus est, ce service a nécessité des investissements lourds et couteux de la part de banques, et il serait contreproductif de le modifier.

Les Français ne changent pas de banque tous les 4 matins !

Par ailleurs les français n’éprouvent pas le besoin de changer de banque tous les 4 matins, d’abord parce qu’ils sont 78% à avoir une bonne image de leur banque, et ensuite parce que le poids des services financiers dans le budget des ménages est modéré : 0,4% en 2018 et restent inférieurs à l’inflation.


Publié le mardi 5 février 2019, par Denis Lapalus

Suppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-ChoisirSuppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-Choisir : Articles à lire également

L’estime des Français pour leurs banques est au plus haut, depuis la dernière crise financière
16 avril 2019

Dix années après la crise financière, les banques ont redoré leur blason auprès des Français : 82% en ont une bonne opinion. Un niveau record depuis la dernière crise financière de 2008. Est-ce du simplement du à la faiblesse des taux d’intérêts ? Aux frais bancaires contraints à rester sages ?


Banque en ligne : le service client BforBank se réinvente et prend les devants : BforYou
10 avril 2019

La qualité du service client, c’est le nerf de la guerre pour les banques en ligne, devant la course au nombre de clients. Les banques en ligne ne cessent d’augmenter le service rendu à leurs clients, il est bien loin le temps du low-cost, low-service des débuts. Des experts financiers à votre service, c’est le nouveau critère de différenciation des banques en ligne face aux néobanques et autres établissements financiers ne misant que sur la technologie.


Banques, un secteur fragilisé en 2019 : taux bas, concurrence effrénée, pression réglementaire accrue, licences de monnaies électroniques pour les GAFA
9 avril 2019

La 8e édition des « Banking Trends » réalisée par Deloitte dépeint un secteur bancaire fragilisé sous l’effet conjugué de taux bas, de coût d’investissements et d’exploitation toujours élevés, ainsi que d’une pression réglementaire accrue. Ainsi, les acteurs traditionnels continuent à transformer leur modèle opérationnel, tandis que les nouveaux entrants peinent à émerger.


BforBank : de nouvelles offres de bienvenue accessibles au plus grand nombre
6 avril 2019

BforBank a amorcé un nouveau virage depuis quelques mois. La banque en ligne du Crédit Agricole s’ouvre à une clientèle plus large et non forcément fortunée. Les services bancaires n’en restent pas moins à la hauteur d’une banque premium, mais les clients lambda peuvent désormais également devenir client de la banque en ligne feutrée. Les nouvelles offres de bienvenue deviennent ainsi accessibles au plus grand nombre.


Néobanque : Shine brille pour séduire les travailleurs indépendants, terminaux de paiements SumUp à la clé
4 avril 2019

Le marché des néobanques se spécialise rapidement, signe d’une maturité à marche forcée. De son côté, la néobanque française a choisi de se concentrer sur les travailleurs indépendants, en leur apportant le maximum de services financiers utiles. En s’associant avec SumUp, terminaux de paiements, Shine espère bien séduire encore davantage de clients, déjà 30.000 sont devenus clients en moins d’une année.


Banques en ligne : mention peut mieux faire pour les sites bancaires (satisfaction 6/10), les applis mobiles toujours autant délaissées
3 avril 2019

Pour la 3ème édition de son baromètre, l’agence d’ergonomie Yuseo, filiale du groupe Nextedia, renouvelle son benchmark sur le secteur des banques en ligne. Expert pour combiner « déclaratif à chaud » des attentes utilisateurs (plus de 4 100 personnes interrogées), avec « l’expérience vécue » par 450 d’entre eux, Yuseo dresse un constat en demi-teinte sur le secteur bancaire.


Livret A : poussée des dépôts en février
21 mars 2019

Le livret A, produit d’épargne très répandu parmi les Français, a connu une forte dynamique en février, les dépôts réalisés par les épargnants ayant été supérieurs aux retraits à hauteur de 1,93 milliard d’euros, selon des chiffres publiés jeudi.


Finance éthique & confiance : professionnels de la banque, participez au concours organisé par l’Observatoire de la Finance
19 mars 2019

Le CFPB-Ecole supérieure de la banque vient de lancer l’appel à participation de l’édition francophone du Prix ’Finance : Ethique & Confiance organisé par l’Observatoire de la Finance.


Étudiants au Canada : l’offre Globe-Trotter du Crédit Agricole Ile-de-France accessible également aux Canadiens
13 mars 2019

L’offre Globe-Trotter du Crédit Agricole d’Ile-de-France s’étoffe avec un nouveau partenariat entre la banque régionale et la Banque Nationale du Canada (BNC) pour accompagner les étudiants à l’étranger.


La néobanque Qonto séduit 2.000 entreprises par mois et part à la conquête de l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne
12 mars 2019

Qonto dévoile les chiffres de son hyper-croissance (40.000 entreprises clientes de la néobanque Qonto en 20 mois) et se lance dans 3 nouveaux pays : Italie, Espagne et Allemagne.