Suppression des commissions d'interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d'UFC-Que-Choisir

Suppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-Choisir

Dans le cadre du Grand Débat, l’association de consommateurs UFC-Que-Choisir a publié une liste de propositions de mesures permettant de redonner du pouvoir d’achat aux Français (26€/mois par ménage), sans pour autant augmenter les dépenses publiques. Deux mesures concernent directement les banques : la suppression des commissions d’intervention et la portabilité du n° de compte bancaire, d’une banque à l’autre. Via la Fédération Bancaire Française (FBF), les banques réagissent vivement à ces propositions.

Les 12 propositions concrètes d’UFC-Que-Choisir pour redonner du pouvoir d’achat aux Français peuvent paraître surprenantes, et certaines voire bien naïves. Certaines ne sont que des mesures de répartition des revenus, comme la mise en place systématique des plafonds de loyers dans l’immobilier locatif, ou le plafonnement des honoraires des professions libérales.

Suppression de la facturation des commissions d’intervention

Concernant les frais bancaires, sujet ô combien préféré des Français, l’association n’y va pas de mains mortes puisqu’elle propose tout simplement de supprimer les commissions d’intervention et chiffre le gain de pouvoir d’achat à 2,8 milliards d’euros. Rien que cela. Selon l’UFC-Que Choisir, les "frais de sanction" n’ont "pas de légitimité économique", puisqu’ils ne rémunèrent pas la banque pour l’analyse de solvabilité des clients.

Le réponse de la FBF est sans équivoque et montre que le sujet n’est pas aussi simple. "Derrière un incident de paiement, il y a toujours un particulier, un professionnel ou une entreprise qui n’est pas payé et qui attend son argent. Ces incidents de paiement entraînent un traitement lourd pour les banques et une intervention particulière pour voir si l’opération peut tout de même être honorée dans l’intérêt du client, ce qui a un coût. Le sujet des frais, dont les commissions d’intervention, auquel les publics fragiles financièrement étaient particulièrement sensibles, a été pris en considération par les banques françaises. Elles ont mis en place des plafonds qui évitent le cumul des frais pour ces populations. La mise en place de ces plafonds, ainsi que l’annulation de toutes les hausses des tarifs bancaires pour les particuliers annoncés par les banques au même moment (déc 18), ont un impact positif sur le pouvoir d’achat.".

Il est rappelé que pour les clients bancaires les plus fragiles, les banques sont tenues de proposer des formules adaptées.

Changement de banque, la portabilité du n° de compte revient sur le tapis

Pour l’UFC-Que-Choisir, simplifier le changement de banque avec la portabilité du numéro de compte bancaire pourrait apporter 1,2 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français. L’association de consommateurs demande de faciliter le changement de banque (en conservant son numéro de compte bancaire), "afin de raviver la concurrence" en France, où le taux de mobilité bancaire atteint 2,3%, "un niveau trois fois inférieur à la moyenne européenne".

Mais pour la FBF, changer de banque en France est simple. Depuis février 2017, a été mis en place un service efficace d’aide à la mobilité bancaire. Il suffit de demander à sa nouvelle banque d’accueil, elle se charge de toutes les démarches. Ce service, entièrement gratuit pour le client, fonctionne bien, puisque 2,4 millions de Français ont pu en bénéficier depuis février 2017. Les Français le connaissent, pour preuve, le premier bilan de ce service en juillet 2018 a montré que près de 7 Français sur 10 connaissaient son existence. Aujourd’hui, 85% des utilisateurs en sont satisfaits et près de 92 % le recommanderaient. Quant à la qualité de service, elle a atteint plus de 99%.

Il serait paradoxal de vouloir changer ce dispositif d’une grande facilité pour changer de compte bancaire. Ce dispositif est gratuit, fonctionne, donne satisfaction et répond aux souhaits tant des consommateurs, des associations que des banques. Il n’y a pas plus simple : une seule demande auprès de sa nouvelle banque suffit. Qui plus est, ce service a nécessité des investissements lourds et couteux de la part de banques, et il serait contreproductif de le modifier.

Les Français ne changent pas de banque tous les 4 matins !

Par ailleurs les français n’éprouvent pas le besoin de changer de banque tous les 4 matins, d’abord parce qu’ils sont 78% à avoir une bonne image de leur banque, et ensuite parce que le poids des services financiers dans le budget des ménages est modéré : 0,4% en 2018 et restent inférieurs à l’inflation.


Publié le mardi 5 février 2019, par Denis Lapalus

Suppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-ChoisirSuppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-Choisir : Articles à lire également

Ma banque peut-elle fermer mon compte courant sans mon accord ?
16 février 2019

Vous avez sans doute déjà entendu quelqu’un dans votre entourage s’étonner que sa banque a procédé à la clôture de son compte bancaire, sans son accord. Ce cas n’est effectivement pas rare. Votre banque peut fermer votre compte bancaire sans votre accord, et sans en vous donner le motif. Mais elle doit respecter une procédure pour le faire.


Open Banking : la révolution est en marche avec Yolt, mise à disposition de son API auprès des entreprises
15 février 2019

Les applications d’agrégation de comptes bancaires se sont multipliées ces dernières années. Gratuites pour la plupart, Yolt, pépite appartenant à ING, propose sa propre application d’agrégation des données bancaires. En annonçant la mise à disposition de son API auprès des entreprises européennes, Yolt bouscule ainsi largement le marché. L’agrégation de compte bancaires devenant un service de base proposé par l’ensemble des établissements financiers.


EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé
14 février 2019

L’offre EKO by CA a le mérite d’être claire : Une carte, une appli, une agence pour 2 € par mois. 2€ par mois, c’est le montant des frais de tenue de compte dans une banque à réseau classique. Mais face à une concurrence acharnée, l’objectif de recrutement de 500.000 clients en 5 ans s’annonce délicat. Une année après son lancement, EKO by CA dénombre 80.000 clients, un succès certes, mais faible par rapport à son objectif de recrutement.


Crédit Agricole SA : résultat net de 4.4 milliards d’euros, en progression de +20.6%
14 février 2019

La fin d’année 2018, taquine sur les marchés financiers, n’aura pas perturbé plus que de raison l’excellente année de résultats du Crédit Agricole. La banque affiche même une avance d’une année sur son tableau de marche. Le résultat net du Groupe Crédit Agricole progresse de +4.70% par rapport à 2017, cela représente 6,844 milliards d’euros.


Les gens avant l’argent : Monabanq le prouve une nouvelle fois en créant une Agence de Conseillers Experts
13 février 2019

Loin des fantasmes médiatiques de l’Intelligence Artificielle, de la multiplication de ces applications mobiles de conseils financiers/gestion budgétaire dont l’efficience n’est pas avérée, Monabanq persiste et signe, en misant en priorité sur les relations humaines. La technologie ne reste qu’un outil, les conseils avisés ne sont pas programmables, car chaque client est un cas particulier. Nouvelle preuve de l’engagement de Monabanq envers l’humain, la création d’une Agence de Conseillers Experts, des conseillers spécialisés, disponibles pour répondre aux besoins des clients de la banque en ligne. Un service de plus, inclus dans l’offre bancaire Monabanq, sans aucun coût additionnel.


Banque en ligne : les virements bancaires instantanés disponibles chez Hello Bank le 15 avril 2019
12 février 2019

Vous souhaitez effectuer un virement bancaire et que votre argent soit crédité immédiatement sur le compte de votre bénéficiaire ? Et bien c’est déjà possible dans quelques banques, et cela devrait se généraliser rapidement. Chez Hello Bank, comme dans le réseau bancaire BNP Paribas, ce service bancaire sera disponible à partir du 15 avril prochain.


Boursorama banque, objectifs 2019 : 2 millions de clients, avec un retour à la rentabilité espéré
9 février 2019

Séduire de nouveaux clients, Boursorama excelle dans ce domaine. En instaurant une prime à l’ouverture de compte, tout le marché a suivi. Depuis, Boursorama n’arrête plus, les primes s’enchaînent, au fil des Week-end promotionnels, encore plus généreux. En alternant avec des offres de parrainages particulièrement attractives, jusqu’à 180€ offerts ! Cela fait un carton. Près d’un client sur deux est du reste recruté via le parrainage. Mais cela ne suffit pas, la banque en ligne a également multiplié les offres : du compte bancaire à frais fixes, à une offre pour les pros, tous les profils de client sont concernés. Un succès qui en appelle un autre : franchir la barre symbolique des 2 millions de clients, et surtout, retrouver une rentabilité économique. Sans quoi, tous ces efforts seraient vains.


Crédits immobiliers, records en janvier 2019 : jamais les emprunteurs n’ont emprunté sur des durées aussi longues, pour un coût relatif aussi élevé
7 février 2019

Alors que les taux des crédits immobiliers remontent légèrement en janvier 2019, l’Observatoire du Crédit Logement / CSA, dans sa publication mensuelle de janvier 2019, souligne deux nouveaux records battus : la durée moyenne d’emprunt record est dorénavant de 230 mois (19 années et 2 mois) et le coût relatif moyen d’un crédit immobilier est désormais de 4,3 années de salaires, un niveau jamais encore atteint.


Crédit consommation : des taux d’appels de plus en plus bas en février 2019
7 février 2019

De nouvelles offres de crédits à la consommation avec des taux d’appels de plus en plus faibles en février : la barre des 1% est largement franchie à la baisse. Banque Casino proposant du 0.40%, Younited Credit de son côté, du 0.50%.


Surendettement : la moitié des ménages surendettés n’a aucune capacité de remboursement !
6 février 2019

La Banque de France a publié le 5 février son enquête typologique 2018 sur le surendettement des ménages - En baisse pour la 6ème année consécutive, le nombre de nouvelles situations revient à un niveau comparable à celui de 1990, 91.899 nouvelles situations de surendettement en 2018. Près de la moitié des ménages surendettés n’a aucune capacité de remboursement et plus des deux tiers des débiteurs (68 %) sont isolés, sans conjoint, ou séparés.