Suppression des commissions d'interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d'UFC-Que-Choisir

Suppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-Choisir

Dans le cadre du Grand Débat, l’association de consommateurs UFC-Que-Choisir a publié une liste de propositions de mesures permettant de redonner du pouvoir d’achat aux Français (26€/mois par ménage), sans pour autant augmenter les dépenses publiques. Deux mesures concernent directement les banques : la suppression des commissions d’intervention et la portabilité du n° de compte bancaire, d’une banque à l’autre. Via la Fédération Bancaire Française (FBF), les banques réagissent vivement à ces propositions.

Les 12 propositions concrètes d’UFC-Que-Choisir pour redonner du pouvoir d’achat aux Français peuvent paraître surprenantes, et certaines voire bien naïves. Certaines ne sont que des mesures de répartition des revenus, comme la mise en place systématique des plafonds de loyers dans l’immobilier locatif, ou le plafonnement des honoraires des professions libérales.

Suppression de la facturation des commissions d’intervention

Concernant les frais bancaires, sujet ô combien préféré des Français, l’association n’y va pas de mains mortes puisqu’elle propose tout simplement de supprimer les commissions d’intervention et chiffre le gain de pouvoir d’achat à 2,8 milliards d’euros. Rien que cela. Selon l’UFC-Que Choisir, les "frais de sanction" n’ont "pas de légitimité économique", puisqu’ils ne rémunèrent pas la banque pour l’analyse de solvabilité des clients.

Le réponse de la FBF est sans équivoque et montre que le sujet n’est pas aussi simple. "Derrière un incident de paiement, il y a toujours un particulier, un professionnel ou une entreprise qui n’est pas payé et qui attend son argent. Ces incidents de paiement entraînent un traitement lourd pour les banques et une intervention particulière pour voir si l’opération peut tout de même être honorée dans l’intérêt du client, ce qui a un coût. Le sujet des frais, dont les commissions d’intervention, auquel les publics fragiles financièrement étaient particulièrement sensibles, a été pris en considération par les banques françaises. Elles ont mis en place des plafonds qui évitent le cumul des frais pour ces populations. La mise en place de ces plafonds, ainsi que l’annulation de toutes les hausses des tarifs bancaires pour les particuliers annoncés par les banques au même moment (déc 18), ont un impact positif sur le pouvoir d’achat.".

Il est rappelé que pour les clients bancaires les plus fragiles, les banques sont tenues de proposer des formules adaptées.

Changement de banque, la portabilité du n° de compte revient sur le tapis

Pour l’UFC-Que-Choisir, simplifier le changement de banque avec la portabilité du numéro de compte bancaire pourrait apporter 1,2 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français. L’association de consommateurs demande de faciliter le changement de banque (en conservant son numéro de compte bancaire), "afin de raviver la concurrence" en France, où le taux de mobilité bancaire atteint 2,3%, "un niveau trois fois inférieur à la moyenne européenne".

Mais pour la FBF, changer de banque en France est simple. Depuis février 2017, a été mis en place un service efficace d’aide à la mobilité bancaire. Il suffit de demander à sa nouvelle banque d’accueil, elle se charge de toutes les démarches. Ce service, entièrement gratuit pour le client, fonctionne bien, puisque 2,4 millions de Français ont pu en bénéficier depuis février 2017. Les Français le connaissent, pour preuve, le premier bilan de ce service en juillet 2018 a montré que près de 7 Français sur 10 connaissaient son existence. Aujourd’hui, 85% des utilisateurs en sont satisfaits et près de 92 % le recommanderaient. Quant à la qualité de service, elle a atteint plus de 99%.

Il serait paradoxal de vouloir changer ce dispositif d’une grande facilité pour changer de compte bancaire. Ce dispositif est gratuit, fonctionne, donne satisfaction et répond aux souhaits tant des consommateurs, des associations que des banques. Il n’y a pas plus simple : une seule demande auprès de sa nouvelle banque suffit. Qui plus est, ce service a nécessité des investissements lourds et couteux de la part de banques, et il serait contreproductif de le modifier.

Les Français ne changent pas de banque tous les 4 matins !

Par ailleurs les français n’éprouvent pas le besoin de changer de banque tous les 4 matins, d’abord parce qu’ils sont 78% à avoir une bonne image de leur banque, et ensuite parce que le poids des services financiers dans le budget des ménages est modéré : 0,4% en 2018 et restent inférieurs à l’inflation.


Publié le mardi 5 février 2019, par Denis Lapalus

Suppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-ChoisirSuppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-Choisir : Articles à lire également

Épargne : Fortuneo applique les nouvelles restrictions réglementaires portant sur le Livret+, Livret A et LDDS
1er août 2019

La réglementation sur les produits d’épargne a évolué. Les banques ne doivent plus permettre les virements externes ainsi que les prélèvements directs sur les produits d’épargne bancaires (livrets, compte à terme, épargne logement, etc.). Toutes les banques sont concernées. Ainsi, après la Banque Postale, le Crédit Mutuel, Fortuneo banque répercute cette restriction sur ses livrets épargne proposés. La détention d’un compte à vue, sans aucuns frais, devient obligatoire.


Livret A, LDDS, Livret épargne : détenir un compte courant dans la même banque (re)devient obligatoire
1er août 2019

Le dernier volet de la directive européenne DSP2 s’appliquera en France le 14 septembre prochain, permettant ainsi l’Open Banking. L’avènement des premières versions des agrégateurs de comptes bancaires avait déjà mis à jour quelques pratiques bancaires non réglementaires sur les produits d’épargne (livrets, comptes à terme, épargne logement). La loi n°69-02 datant du 8 mai 1969 s’impose pourtant toujours aux établissements de crédit. Cette réglementation restreint les virements sortants de produits d’épargne au seul compte courant du client, de la même banque dépositaire. Une protection pour les épargnants. Certaines banques, dont la Banque Postale, n’appliquaient pas strictement cette réglementation. Les régularisations sont donc en cours, via des ouvertures de compte à vue, notamment pour les mineurs. Dans ce cas, aucuns frais bancaires à craindre, aucun moyen de paiement n’étant fourni.


Tarifs bancaires : Le DIT (Document d’Information Tarifaire) devient obligatoire à partir de ce jour
31 juillet 2019

Annoncés depuis 2018, les DIT (Document Information Tarifaire), uniformisés à travers toute la zone euro, deviennent obligatoires à partir du 31 juillet 2019. Ce document doit être remis aux clients et prospects dés l’entrée en relation avec tout établissement financier, de crédit ou de de paiement (banques, néobanques, plateformes de paiements).


Compte bancaire BforBank : 120€ offerts jusqu’au 13 août 2019
29 juillet 2019

BforBank propose une offre de bienvenue permettant d’empocher jusqu’à 120€ en ouvrant un compte courant BforBank ainsi que le livret épargne BforBank. Un taux boosté de 2% est proposé à cette occasion sur le livret épargne. Cette offre expire le 13 août 2019.


Néobanque/FinTech : Qonto passe le cap des 50.000 entreprises clientes, en seulement 2 ans
29 juillet 2019

Qonto, lancée en 2016, n’en finit plus de séduire les freelances, startups, TPE et PME. 50% moins cher qu’une banque traditionnelle, Qonto est également plus simple et plus rapide. Un abonnement à partir de 9€ mensuel, sans engagement et sans frais cachés.


Compte bancaire BforBank : 120€ offerts jusqu’au 19 août 2019
29 juillet 2019

BforBank propose une offre de bienvenue permettant d’empocher jusqu’à 120€ en ouvrant un compte courant BforBank ainsi que le livret épargne BforBank. Un taux boosté de 2% est proposé à cette occasion sur le livret épargne. Cette offre expire le 13 août 2019.


Séjours à l’étranger : la carte bancaire Max s’impose comme étant la plus économique du marché
27 juillet 2019

Depuis 2017, les frais bancaires sur les retraits et les paiements effectués par CB, au sein de la zone euro, quel que soit le pays, sont les mêmes qu’en France, à savoir gratuits. La question de réduire ses frais bancaires à l’étranger ne se pose donc uniquement lorsque vous allez séjourner dans un pays hors de la zone euro. Si les néobanques et les banques en ligne se battent sur ce créneau, l’offre de Max, avec sa carte bancaire suppléant celle de votre banque habituelle est juste la meilleure offre du marché, car elle tout simplement réellement gratuite, et ce, même si vous ne l’utilisez pas !


Carte Visa Ultim de Boursorama Banque : l’ultime Carte Bancaire à détenir avant leur extinction ?
26 juillet 2019

Les cartes bancaires, ce n’est plus vraiment l’avenir. Tout le monde se prépare à un monde sans bout de plastique pour effectuer ses paiements. Le paiement sans contact, aujourd’hui encore très limité, montre la voie. Que ce soit avec son mobile ou tout autre équipement qui verra le jour, ce bout de plastique avec des chiffres en relief devrait disparaître. Mais pour le moment, il faut bien faire avec... Et comme c’est la tendance actuelle pour le souhait des clients, posséder une carte bancaire à autorisation systématique, Boursorama banque la propose : la carte bancaire Visa Ultim. Mais son principal avantage n’est pas celui-là, il s’agit avant tout de réduire les frais bancaires lors de nos déplacements en dehors de la zone euro.


Taux d’intérêt : légère remontée des taux de marché, Mario Draghi pessimiste sur les perspectives économiques de la zone euro
26 juillet 2019

Les taux d’emprunt en zone euro ont fini sur une légère tension ou stables jeudi, après avoir signé de nouveaux plus bas en séance dans l’immédiat sillage des annonces de la Banque centrale européenne (BCE), qui n’ont finalement pas pleinement répondu aux attentes du marché.


Livret A : la collecte ralentit en juin
23 juillet 2019

Le Livret A, produit d’épargne très répandu en France, a amassé en juin quelque 510 millions d’euros d’épargne, ralentissant son rythme de moisson par rapport aux mois précédents, selon des chiffres publiés mardi par la Caisse des dépôts.