N26 vise les 2 millions de clients en France à fin 2019 pour devenir ainsi la première banque en ligne de France

N26 vise les 2 millions de clients en France à fin 2019 pour devenir ainsi la première banque en ligne de France

Décidément, les néobanques n’ont pas froid aux yeux ! Alors que les cadors du secteur, les Boursorama, ING, Orange bank et autres Hello Bank éprouvent des difficultés à recruter autant de nouveaux clients que souhaités, les néobanques N26, Monese et bien d’autres relèvent leurs objectifs au fil des mois. Une fois l’effet découverte passé, le soufflet ne risque-t-il pas de retomber rapidement ? Près d’un client sur deux recruté par les néobanques est inactif. Ce même profil de client dont les banques en ligne ne veulent plus.

N26 devant Boursorama avant la fin d’année 2019 ?

Pourquoi pas ? En nombre de clients, la banque allemande souhaite tailler des croupières, non seulement aux néobanques concurrentes directes présentes en France (et elles sont nombreuses, à l’instar d’Orange Bank qui n’arrive pas véritablement à décoller), mais également aux banques en ligne implantées depuis bien plus longtemps, ne semblant plus véritablement proposer de nouveautés à leurs clients. Les agrégateurs de comptes bancaires sont présents partout, et les idées manquent pour rebondir sur de nouvelles fonctionnalités.

Des objectifs très (trop ?) ambitieux pour la France

Alors que les Français sont peu enclins à changer de banque, [a[N26]a] affirme avoir séduit, d’ores et déjà, pas moins de 600.000 clients. Son objectif à fin 2019 est d’en dénombrer 2 millions ! Si N26 parvient à un tel résultat, ce sera sans doute un dépassement du leader actuel, Boursorama banque, dont le recrutement de nouveaux clients doit passer par des offres promotionnelles de plus en plus conséquentes. Ainsi, Maximilian Tayenthal, cofondateur et directeur financier de N26, se confie à l’Agefi : « Nous sommes déjà la néobanque à la plus forte croissance en France. Nous doublons notre nombre de clients tous les huit mois ». De son côté, Jérémie Rosselli, directeur général de N26 France confirme : « Le but, c’est d’être la première banque digitale du territoire français ».

Recruter n’est pas jouer ! De 40% à 50% de clients inactifs...

Recruter des nouveaux clients, avec des offres gratuites, c’est pour ainsi dire, facile ! [a[Orange Bank]a], dont les débuts sont plus que difficiles, s’est retrouvée avec une proportion importante de clients inactifs. La banque a été contrainte économiquement de les pousser à l’action, ou bien de les pousser à la sortie, en instaurant des frais pour compte inactif. Les néobanques n’en sont pas encore là. La course à la taille critique est lancée et, pour le moment, pas question de parler rentabilité, mais uniquement de nombre de clients. Le cash est brûlé à vitesse grand V. Peu importe. L’objectif de rentabilité viendra plus tard, car bien plus difficile à atteindre... N26 reconnaît que près d’un de ses clients sur deux est inactif, ce qui réduit considérablement une potentielle rentabilité.

Néobanques / nombre de clients publiés

Les USA, une autre histoire

N26 va s’attaquer en 2019 au marché américain. Maximilian Tayenthal pense que la concurrence est relativement peu présente. Des millions de clients potentiels sont ainsi visés. Dans cet objectif, 260 millions d’euros ont été levés en début d’année afin de s’attaquer aux marchés américains. De quoi tenir plusieurs trimestres.


Publié le jeudi 31 janvier 2019, par Denis Lapalus

N26 vise les 2 millions de clients en France à fin 2019 pour devenir ainsi la première banque en ligne de FranceN26 vise les 2 millions de clients en France à fin 2019 pour devenir ainsi la première banque en ligne de France : Articles à lire également

L’estime des Français pour leurs banques est au plus haut, depuis la dernière crise financière
16 avril 2019

Dix années après la crise financière, les banques ont redoré leur blason auprès des Français : 82% en ont une bonne opinion. Un niveau record depuis la dernière crise financière de 2008. Est-ce du simplement du à la faiblesse des taux d’intérêts ? Aux frais bancaires contraints à rester sages ?


Banque en ligne : le service client BforBank se réinvente et prend les devants : BforYou
10 avril 2019

La qualité du service client, c’est le nerf de la guerre pour les banques en ligne, devant la course au nombre de clients. Les banques en ligne ne cessent d’augmenter le service rendu à leurs clients, il est bien loin le temps du low-cost, low-service des débuts. Des experts financiers à votre service, c’est le nouveau critère de différenciation des banques en ligne face aux néobanques et autres établissements financiers ne misant que sur la technologie.


Banques, un secteur fragilisé en 2019 : taux bas, concurrence effrénée, pression réglementaire accrue, licences de monnaies électroniques pour les GAFA
9 avril 2019

La 8e édition des « Banking Trends » réalisée par Deloitte dépeint un secteur bancaire fragilisé sous l’effet conjugué de taux bas, de coût d’investissements et d’exploitation toujours élevés, ainsi que d’une pression réglementaire accrue. Ainsi, les acteurs traditionnels continuent à transformer leur modèle opérationnel, tandis que les nouveaux entrants peinent à émerger.


BforBank : de nouvelles offres de bienvenue accessibles au plus grand nombre
6 avril 2019

BforBank a amorcé un nouveau virage depuis quelques mois. La banque en ligne du Crédit Agricole s’ouvre à une clientèle plus large et non forcément fortunée. Les services bancaires n’en restent pas moins à la hauteur d’une banque premium, mais les clients lambda peuvent désormais également devenir client de la banque en ligne feutrée. Les nouvelles offres de bienvenue deviennent ainsi accessibles au plus grand nombre.


Néobanque : Shine brille pour séduire les travailleurs indépendants, terminaux de paiements SumUp à la clé
4 avril 2019

Le marché des néobanques se spécialise rapidement, signe d’une maturité à marche forcée. De son côté, la néobanque française a choisi de se concentrer sur les travailleurs indépendants, en leur apportant le maximum de services financiers utiles. En s’associant avec SumUp, terminaux de paiements, Shine espère bien séduire encore davantage de clients, déjà 30.000 sont devenus clients en moins d’une année.


Banques en ligne : mention peut mieux faire pour les sites bancaires (satisfaction 6/10), les applis mobiles toujours autant délaissées
3 avril 2019

Pour la 3ème édition de son baromètre, l’agence d’ergonomie Yuseo, filiale du groupe Nextedia, renouvelle son benchmark sur le secteur des banques en ligne. Expert pour combiner « déclaratif à chaud » des attentes utilisateurs (plus de 4 100 personnes interrogées), avec « l’expérience vécue » par 450 d’entre eux, Yuseo dresse un constat en demi-teinte sur le secteur bancaire.


Livret A : poussée des dépôts en février
21 mars 2019

Le livret A, produit d’épargne très répandu parmi les Français, a connu une forte dynamique en février, les dépôts réalisés par les épargnants ayant été supérieurs aux retraits à hauteur de 1,93 milliard d’euros, selon des chiffres publiés jeudi.


Finance éthique & confiance : professionnels de la banque, participez au concours organisé par l’Observatoire de la Finance
19 mars 2019

Le CFPB-Ecole supérieure de la banque vient de lancer l’appel à participation de l’édition francophone du Prix ’Finance : Ethique & Confiance organisé par l’Observatoire de la Finance.


Étudiants au Canada : l’offre Globe-Trotter du Crédit Agricole Ile-de-France accessible également aux Canadiens
13 mars 2019

L’offre Globe-Trotter du Crédit Agricole d’Ile-de-France s’étoffe avec un nouveau partenariat entre la banque régionale et la Banque Nationale du Canada (BNC) pour accompagner les étudiants à l’étranger.


La néobanque Qonto séduit 2.000 entreprises par mois et part à la conquête de l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne
12 mars 2019

Qonto dévoile les chiffres de son hyper-croissance (40.000 entreprises clientes de la néobanque Qonto en 20 mois) et se lance dans 3 nouveaux pays : Italie, Espagne et Allemagne.