Ma banque peut-elle fermer mon compte courant sans mon accord ?

Ma banque peut-elle fermer mon compte courant sans mon accord ?

Vous avez sans doute déjà entendu quelqu’un dans votre entourage s’étonner que sa banque a procédé à la clôture de son compte bancaire, sans son accord. Ce cas n’est effectivement pas rare. Votre banque peut fermer votre compte bancaire sans votre accord, et sans en vous donner le motif. Mais elle doit respecter une procédure pour le faire.

Le consommateur peut changer de banque sans fournir de motif. La banque peut clôturer votre compte courant, sans vous donner la moindre raison. Mais pour ce faire, elle doit respecter une procédure déterminée.

Vous êtes devenu un mauvais client pour votre banque. A l’instar d’un assureur qui ne souhaite plus vous assureur car vous avez subi trop de sinistres, votre banque peut procéder à la clôture de votre compte bancaire. Les raisons sont multiples. Ce n’est pas forcément car vous êtes souvent à découvert. Vous n’êtes peut-être tout simplement trop inactif, ou trop peu consommateurs des produits bancaires maison.

Votre banque peut légalement fermer votre compte bancaire, sans votre accord et sans vous en donner la raison

Évidemment, si vous avez une activité suspecte, de fortes rentrées d’argent dont vous ne souhaitez pas donner l’origine, ou que vous utilisez votre compte bancaire pour des activités illicites, votre banque fermera au plus vite votre compte bancaire. L’établissement émettra sans doute en plus un signalement auprès des autorités de contrôle (TracFin notamment). Ce cas est donc bien compréhensible.

Défauts de gestion de comptes bancaires : découverts, chèques sans provision,...

Mais dans la plupart des cas, les clôtures de comptes bancaires clôturés sans l’accord des clients concernent plutôt des défauts de gestion de compte : découverts répétitifs, chèques sans provision, etc., tout ne dépendant pas de la procédure du droit au compte (pour les clients bancaires en situation financière difficile). La banque fermera alors votre compte pour des raisons purement économiques, vous coûtez plus que vous ne rapportez à la banque...

Compte inactif : clôture possible sans préavis

Votre banque peut fermer votre compte à tout moment, sans avoir à vous informer au préalable, si celui-ci est resté inactif durant au moins dix ans (aucune opération sur ce compte durant dix années). Mais évidemment, la banque est tenue de vous informer que votre compte est inactif. Votre banque étant dans l’obligation de vous adresser au moins un courrier dans l’année.

Procédure de clôture de compte sans votre accord

La banque peut fermer votre compte, même s’il fonctionne convenablement, dans le respect de la convention de compte en vous en informant par écrit. Elle doit respecter un délai de 2 mois minimum avant la clôture du compte. Ce délai de préavis doit vous permettre d’ouvrir un autre compte et d’effectuer les dernières opérations utiles à la continuité de votre comptabilité.

La banque ne doit pas motiver sa décision, sauf si le compte a été ouvert après activation de la procédure de droit au compte. Un courrier et RAR doit vous être adressé. A la date de la réception de ce courrier débute le compte à rebours des 2 mois.

Un délai de 2 mois

Ce délai vous permet d’activer un autre compte auprès d’une banque concurrente ou de rapatrier vos avoirs et opérations sur un compte déjà existant. Cependant, tout va dépendre du solde du compte visé par la procédure de clôture. S’il est débiteur, vous devrez payer à la banque les sommes restant dues. Si ce n’est pas le cas, vous risquez un interdit bancaire et tous vos comptes seront bloqués.


Publié le samedi 16 février 2019, par Denis Lapalus

Ma banque peut-elle fermer mon compte courant sans mon accord ?Ma banque peut-elle fermer mon compte courant sans mon accord ? : Articles à lire également

Compte bancaire Pro, manager.one innove encore : la solution ultime pour dire adieu aux notes de frais
21 mai 2019

Après avoir proposé les feuilles de paie en ligne et les virements multiples, manager.one poursuit dans l’innovation bancaire pour les pros, indépendants, startups et TPE/PME, en proposant une première sur le marché : la solution pour mettre un terme aux notes de frais. Manager.one propose une nouvelle offre permettant d’obtenir autant de cartes bancaires que de collaborateurs dans votre entreprise, pour le même prix ! Ainsi chaque collaborateur possède sa propre CB de l’entreprise, et les justificatifs pour la comptabilité. Finis les remboursements aux collaborateurs... Pour la tarification d’un seul compte bancaire, soit moins de 30€/mois ! Évidemment des contrôles sont paramétrables afin d’éviter d’éventuels abus. Tout est prévu.


Livret A : la collecte toujours au beau fixe en avril
21 mai 2019

Le Livret A a connu une collecte une fois encore très solide en avril, signant ainsi l’un de ses meilleurs résultats pour ce mois constatés lors des dix dernières années, selon des chiffres publiés mardi par la Caisse des dépôts.


Nickel Chrome passe la barre des 80.000 clients, une année après son lancement
20 mai 2019

Il y a tout juste un an, Nickel lançait Nickel Chrome, l’offre qui rend accessible les services d’assurance et d’assistance des cartes premium à tous. 80 000 clients sont déjà séduits.


Boursorama banque : jusqu’à 130€ offerts, uniquement jusqu’au lundi 20 mai 2019 à minuit
17 mai 2019

Nouvelle offre Pink Week-end de Boursorama banque. La banque en ligne revendique plus d’un million de clients, avec une très forte croissance. Ce type d’offre promotionnelle, offrant jusqu’à 130€, séduit le plus de nouveaux clients.


#MaFrenchBank : nouvelle offre bancaire mobile all inclusive pour 2€ par mois, disponible le 22 juillet 2019
14 mai 2019

Feu vert pour MaFrenchBank, la banque 100% mobile de la Banque Postale. Disponible dès le 22 juillet 2019, MaFrenchBank a dévoilé ses principaux atouts ce mardi 14 mai 2019 lors d’une conférence de presse. Détails.


Économies : comment réduire ses frais bancaires sans changer de banque ?
10 mai 2019

Changer de banque, c’est évidemment ce qu’il faut faire en cas d’insatisfaction : mauvais relationnel avec son conseiller bancaire, service client jugé inefficace, offres commerciales peu concurrentielles... Le fait est que les Français ne changent que rarement de banque, un cas unique en Europe. Les Français seraient donc globalement satisfaits de leurs banques. Mais réduire le montant de leurs frais bancaires reste toujours un objectif. Pas de petites économies. Tour d’horizon des pistes pour réduire sa facture bancaire.


Banques : intelligence artificielle, robots, la technologie ne remplacera jamais totalement l’humain
7 mai 2019

Au-delà du marketing actuel entourant l’intelligence artificielle, la technologie est un apport sans conteste. Mais loin des fantasmes populaires, les robots ne remplaceront pas les êtres humains pour toutes les activités de service. ING, la banque en ligne pionnière de l’épargne en ligne en France en est également convaincue. L’humain ne doit pas disparaître derrière la technologie.


BforBank : jusqu’à 150€ offerts pour les nouveaux clients, à saisir avant le 23 mai 2019
4 mai 2019

Nouvelle offre de bienvenue, réservée aux nouveaux clients BforBank : jusqu’à 150€ offerts pour une 1ère ouverture simultanée jusqu’au 23 mai 2019 d’un Compte Bancaire assorti d’une carte Visa Premier ou Visa Infinite et d’un Livret d’épargne BforBank. La carte Visa Premier est gratuite dès 3 paiements/trimestre, ou 9€/trimestre.


Livret épargne DISTINGO de PSA Banque : baisse du taux de base à 0.80% au 1er juillet 2019
4 mai 2019

Les taux d’intérêts ne cessent de baisser. Le taux du livret épargne DISTINGO avait résisté à la baisse depuis février 2017, mais avec cette nouvelle vague de baisse des taux d’intérêts en 2019, la banque est contrainte d’abaisser le taux nominal de son livret épargne à 0.80% brut (contrat 1% brut avant le 1er juillet 2019). Ce taux reste l’un des meilleurs du marché, hors offre promotionnelle.


Frais bancaires, vers une réduction de 50% du plafond des commissions d’intervention en cas de découvert, soit 40€/mois maximum au lieu de 80€ actuellement
2 mai 2019

L’absence de concurrence tarifaire entre les banques concernant les commissions d’intervention n’est pas saine. Ces frais sont dorénavant réglementés, limités à 8€ par incident lors d’un dépassement de découvert (autorisé ou pas). Le plafond mensuel de ce type de frais est de 80€ pour un client lambda, et de moitié moins pour les clients fragiles financièrement. Seule la Banque Postale affiche des frais de commissions d’interventions à 6.90€. Une loi est proposée par un collectif de députés afin de contraindre les banques à diviser le plafond de ces frais mensuels de moitié, afin de passer de 80€ à 40€.