La néobanque Monese affirme ses ambitions en France, objectif 300.000 clients à fin 2019

La néobanque Monese affirme ses ambitions en France, objectif 300.000 clients à fin 2019

Monese n’est pas une nouvelle néobanque lancée la semaine dernière. Née en 2015, la néobanque est disponible depuis septembre dernier en France. Monese recence d’ores et déjà 60.000 utilisateurs Français. Son objectif est de multiplier par 5 son nombre de clients à fin 2019. Un sacré challenge quand on connaît les difficultés rencontrées par les acteurs du marché pour atteindre leurs objectifs...

Séduire les usagers bancaires en mobilité...

C’est le credo de la majorité des néobanques. Une ouverture de compte rapide, peu de possibilités d’être à découvert (mais attention, cela reste toujours possible !), une application mobile simple et efficace, et proposer des services bancaires moins chers à l’étranger. Monese, lancée en 2015, opère en France depuis septembre dernier et se positionne également sur ce marché de niche. Forte de ses 750.000 clients dans le monde, Monese dans 20 pays. La néobanque a franchi l’an dernier la barre des 3 milliards de transactions.

« Nous croyons avec ferveur que tout le monde devrait pouvoir vivre, voyager et travailler librement, sans les contraintes administratives existantes dans les schémas financiers traditionnels », estime Norris Koppel, fondateur et patron de Monese.

De grandes ambitions, avec un gros budget...

La néobanque affirme avoir déjà séduit 60.000 utilisateurs, mais elle ambitionne d’en avoir 300.000 à la fin 2019 ! Monese a levé 60 millions de dollars en septembre auprès de Kinnevik, avec la participation notamment de PayPal. De quoi alimenter pendant quelques mois la chasse aux nouveaux clients...

Heureusement, Monese propose une offre gratuite, l’offre starter. De quoi faire grimper drastiquement son nombre de clients. Avec cette offre, les services bancaires ne sont payants que si l’on s’en sert, à la mode du marketing des premières années des banques en ligne. Les offres payantes de 4.95€ et de 14.95€ permettent quant à elle d’utiliser sa CB sans limitation, ni frais bancaires ajoutés.

Des ouvertures de comptes surprenantes...

La particularité de Monese est de permettre d’ouvrir un compte courant sans fournir de justificatif d’adresse. Une surprise de taille compte-tenu des règles imposées dans la zone Euro, dans le cadre notamment de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.


Publié le jeudi 31 janvier 2019, par FranceTransactions.com

La néobanque Monese affirme ses ambitions en France, objectif 300.000 clients à fin 2019La néobanque Monese affirme ses ambitions en France, objectif 300.000 clients à fin 2019 : Articles à lire également

Épargne : Fortuneo applique les nouvelles restrictions réglementaires portant sur le Livret+, Livret A et LDDS
1er août 2019

La réglementation sur les produits d’épargne a évolué. Les banques ne doivent plus permettre les virements externes ainsi que les prélèvements directs sur les produits d’épargne bancaires (livrets, compte à terme, épargne logement, etc.). Toutes les banques sont concernées. Ainsi, après la Banque Postale, le Crédit Mutuel, Fortuneo banque répercute cette restriction sur ses livrets épargne proposés. La détention d’un compte à vue, sans aucuns frais, devient obligatoire.


Livret A, LDDS, Livret épargne : détenir un compte courant dans la même banque (re)devient obligatoire
1er août 2019

Le dernier volet de la directive européenne DSP2 s’appliquera en France le 14 septembre prochain, permettant ainsi l’Open Banking. L’avènement des premières versions des agrégateurs de comptes bancaires avait déjà mis à jour quelques pratiques bancaires non réglementaires sur les produits d’épargne (livrets, comptes à terme, épargne logement). La loi n°69-02 datant du 8 mai 1969 s’impose pourtant toujours aux établissements de crédit. Cette réglementation restreint les virements sortants de produits d’épargne au seul compte courant du client, de la même banque dépositaire. Une protection pour les épargnants. Certaines banques, dont la Banque Postale, n’appliquaient pas strictement cette réglementation. Les régularisations sont donc en cours, via des ouvertures de compte à vue, notamment pour les mineurs. Dans ce cas, aucuns frais bancaires à craindre, aucun moyen de paiement n’étant fourni.


Tarifs bancaires : Le DIT (Document d’Information Tarifaire) devient obligatoire à partir de ce jour
31 juillet 2019

Annoncés depuis 2018, les DIT (Document Information Tarifaire), uniformisés à travers toute la zone euro, deviennent obligatoires à partir du 31 juillet 2019. Ce document doit être remis aux clients et prospects dés l’entrée en relation avec tout établissement financier, de crédit ou de de paiement (banques, néobanques, plateformes de paiements).


Compte bancaire BforBank : 120€ offerts jusqu’au 13 août 2019
29 juillet 2019

BforBank propose une offre de bienvenue permettant d’empocher jusqu’à 120€ en ouvrant un compte courant BforBank ainsi que le livret épargne BforBank. Un taux boosté de 2% est proposé à cette occasion sur le livret épargne. Cette offre expire le 13 août 2019.


Néobanque/FinTech : Qonto passe le cap des 50.000 entreprises clientes, en seulement 2 ans
29 juillet 2019

Qonto, lancée en 2016, n’en finit plus de séduire les freelances, startups, TPE et PME. 50% moins cher qu’une banque traditionnelle, Qonto est également plus simple et plus rapide. Un abonnement à partir de 9€ mensuel, sans engagement et sans frais cachés.


Compte bancaire BforBank : 120€ offerts jusqu’au 19 août 2019
29 juillet 2019

BforBank propose une offre de bienvenue permettant d’empocher jusqu’à 120€ en ouvrant un compte courant BforBank ainsi que le livret épargne BforBank. Un taux boosté de 2% est proposé à cette occasion sur le livret épargne. Cette offre expire le 13 août 2019.


Séjours à l’étranger : la carte bancaire Max s’impose comme étant la plus économique du marché
27 juillet 2019

Depuis 2017, les frais bancaires sur les retraits et les paiements effectués par CB, au sein de la zone euro, quel que soit le pays, sont les mêmes qu’en France, à savoir gratuits. La question de réduire ses frais bancaires à l’étranger ne se pose donc uniquement lorsque vous allez séjourner dans un pays hors de la zone euro. Si les néobanques et les banques en ligne se battent sur ce créneau, l’offre de Max, avec sa carte bancaire suppléant celle de votre banque habituelle est juste la meilleure offre du marché, car elle tout simplement réellement gratuite, et ce, même si vous ne l’utilisez pas !


Carte Visa Ultim de Boursorama Banque : l’ultime Carte Bancaire à détenir avant leur extinction ?
26 juillet 2019

Les cartes bancaires, ce n’est plus vraiment l’avenir. Tout le monde se prépare à un monde sans bout de plastique pour effectuer ses paiements. Le paiement sans contact, aujourd’hui encore très limité, montre la voie. Que ce soit avec son mobile ou tout autre équipement qui verra le jour, ce bout de plastique avec des chiffres en relief devrait disparaître. Mais pour le moment, il faut bien faire avec... Et comme c’est la tendance actuelle pour le souhait des clients, posséder une carte bancaire à autorisation systématique, Boursorama banque la propose : la carte bancaire Visa Ultim. Mais son principal avantage n’est pas celui-là, il s’agit avant tout de réduire les frais bancaires lors de nos déplacements en dehors de la zone euro.


Taux d’intérêt : légère remontée des taux de marché, Mario Draghi pessimiste sur les perspectives économiques de la zone euro
26 juillet 2019

Les taux d’emprunt en zone euro ont fini sur une légère tension ou stables jeudi, après avoir signé de nouveaux plus bas en séance dans l’immédiat sillage des annonces de la Banque centrale européenne (BCE), qui n’ont finalement pas pleinement répondu aux attentes du marché.


Livret A : la collecte ralentit en juin
23 juillet 2019

Le Livret A, produit d’épargne très répandu en France, a amassé en juin quelque 510 millions d’euros d’épargne, ralentissant son rythme de moisson par rapport aux mois précédents, selon des chiffres publiés mardi par la Caisse des dépôts.