Frais bancaires : aucune hausse appliquée en 2019 et plafonnement à 25€ maximum par mois pour 3,6 millions de clients

Frais bancaires : aucune hausse appliquée en 2019 et plafonnement à 25€ maximum par mois pour 3,6 millions de clients

Lors de la rencontre avec Emmanuel Macron ce mardi 11 décembre 2018, les représentants des banques se sont engagés à ne pas revoir leurs tarif à la hausse pour 2019. Ainsi, les tarifs bancaires seront gelés pour l’année 2019, aucune hausse ne sera donc appliquée. Par ailleurs, les frais bancaires (incidents bancaires et agios notamment) seront plafonnés à 25€ maximum pour 3,6 millions de Français, les plus en difficulté.

Mardi 11 décembre 2018, après la réunion entre les représentants des banques et le gouvernement, deux mesures majeurs ont été décidé, représentant près d’un milliard d’euros de manque à gagner pour les banques. Les frais bancaires sont sur la sellette.

Gel des tarifs bancaires pour tous en 2019

« Aucune hausse de tarifs pour les particuliers ne sera appliquée par les banques pour 2019 », assure la Fédération Française des Banques. Les banques qui auraient déjà publié leurs grilles tarifaires pour 2019 avec une augmentation de tarifs devront faire machine arrière. « Elles sont aussi concernées par cet engagement. Dans ce cas, les tarifs seront revus en annulant les hausses mais en conservant les baisses », promet une source bancaire.

Plafonnement des frais d’incidents pour près de 3,6 millions de Français

Un plafonnement des frais pour incident de paiement sera appliqué par les banques françaises aux 3,6 millions de clients les plus modestes. Comment sera effectuée cette distinction ? Rien n’est encore précisé. Mais selon l’Elysée, le plafond sera fixé à 25 € par mois.

L’idée était au moins d’août 2018 de plafonner les frais bancaires à 200€ par an... mais en décembre, l’idée retenue sera donc de 300€ par an (25€ par mois)

"Il me semble qu’un plafonnement bancaire autour de 200 euros serait légitime et il faut que les personnes qui sont concernées par l’offre spécifique soient beaucoup plus nombreuses qu’elles ne le sont aujourd’hui", a affirmé M. Le Maire lors d’une rencontre organisée par l’Association des journalistes économiques et financiers (AJEF) fin août 2018. Au début du mois de juillet, le ministre de l’Economie avait affiché son intention d’inclure des dispositions sur le plafonnement des frais bancaires pour les foyers modestes dans le plan pauvreté du gouvernement, dont la présentation est prévue pour mi-septembre.
Dans la foulée, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la banque de France, avait également appelé à une limitation des frais bancaires "à un niveau bas" pour les bénéficiaires de l’offre spécifique, service bancaire de base d’un montant de trois euros par mois destiné aux clients fragiles.

Plafonnement des frais bancaires, une bonne nouvelle

De loin, il s’agit là de la mesure la plus significative. Les hausses de tarifs bancaires étant faibles d’une année sur l’autre. Par contre, les frais bancaires liés aux agios et autres incidents de paiement sont de leur côté une source de frais importante. Ainsi, il n’est pas rare que ces clients en peine avec leur budget se voient facturer des 80 € par mois de « commission d’intervention » (dépassements de découvert), 20 € pour un virement non approvisionné, multiples lettres d’information facturées chacune 15 € pour vous prévenir que vous êtes dans le rouge… Ces clients, en difficultés, se retrouvent parfois avec plusieurs centaines d’euros de frais supplémentaires par mois.

Des crédits à taux préférentiels

Des offres de financement plus intéressantes. Pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion, les banques réaffirment qu’elles « s’engagent à proposer une offre de financement à des conditions préférentielles » en précisant que cela pourrait porter sur « les taux, les frais de dossier ou les conditions d’assurance pour les véhicules ». Cette mesure est nettement attractive, quand on a des soucis de budget, le crédit est bien souvent la plus mauvaise des solutions.


Publié le mercredi 12 décembre 2018, par Denis Lapalus

Frais bancaires : aucune hausse appliquée en 2019 et plafonnement à 25€ maximum par mois pour 3,6 millions de clientsFrais bancaires : aucune hausse appliquée en 2019 et plafonnement à 25€ maximum par mois pour 3,6 millions de clients : Articles à lire également

Orange Bank / Mars 2019 : taux du livret épargne en baisse à 0.50% et nouvelle carte bancaire payante
10 janvier 2019

Le printemps 2019 s’annonce-t-il Orange ? L’offre bancaire tant redoutée par les acteurs historiques du marché peine à faire ses preuves. La concurrence est rude, entre banques en ligne et néobanques. Comme tous les acteurs du marché, après le gratuit sous conditions, Orange Bank passe au payant, une nouvelle offre de CB à moins de 8 euros par mois (7.99€ exactement), soit proche de 96€ par an !


N26 : nouvelle levée de fonds de 300 millions de dollars, pour une course à la croissance aux USA
10 janvier 2019

La néobanque N26 annonce avoir conquis déjà 600.000 clients en France, alors qu’Orange Bank peine à passer à la vitesse supérieure. La progression de N26 fait pour le moins des envieux. Afin de financer sa croissance et son développement aux USA, la banque mobile a réalisé une nouvelle levée de fonds la 4e (série D) de 300 millions de dollars. Le total des levées de fonds passe à 510 millions de dollars depuis 2015.


Frais bancaires : les clients Fortuneo ont payé 10.54€ de frais en moyenne en 2018
8 janvier 2019

Chaque début d’année le sujet des frais bancaires fait la une, pour une bonne et simple raison. Les banques sont tenues, une fois par an, d’adresser à leur client une facture récapitulative de l’ensemble des frais bancaires réglés l’année précédente. D’où cet engouement en début d’année pour la recherche de banques moins chères, à la lecture de la facture de l’année précédente... Chez Fortuneo, les clients ne semblent pas avoir besoin d’effectuer de recherches.


Livret A : la CLCV plaide pour changer la méthode de calcul du taux
3 janvier 2019

L’association de défense des consommateurs CLCV a appelé jeudi les autorités à modifier la méthode de calcul du taux du Livret A, estimant que l’accélération de la hausse des prix entraînait une dévalorisation historique de l’épargne des ménages.


Banque : un coup d’avance avec Fortuneo ?
27 décembre 2018

Fortuneo, accompagnée par sa nouvelle agence Rosbeef !, déploie une nouvelle campagne de communication en TV, VOL, digital et social à partir du 26 décembre pour renforcer son image de banque innovante qui facilite notre quotidien.


Nouvelle application mobile Monabanq, encore plus simple mais surtout dotée de nouveaux services utiles !
21 décembre 2018

La nouvelle application Monabanq surfe sur la tendance actuelle, celle des applications mobiles développées par les néobanques : une navigation simplissime et richement dotée de services réellement utiles : géolocalisation des distributeurs CIC, modification du plafond de la carte bancaire en temps réel, gestion budgétaire...


Livret A : la collecte redémarre de façon surprenante en novembre
21 décembre 2018

La collecte sur le Livret A a redémarré en novembre après deux mois successifs de recul en septembre et en octobre, selon des données publiées vendredi par la Caisse des dépôts. Son rendement réel, net d’inflation, reste largement négatif, à -1.15%, mais faute de mieux, les Français placent ainsi leur épargne de précaution.


Livret A : la collecte redémarre en novembre
21 décembre 2018

La collecte sur le Livret A a redémarré en novembre après deux mois successifs de recul en septembre et en octobre, selon des données publiées vendredi par la Caisse des dépôts.


Crédit consommation : Lydia propose à ses utilisateurs un prêt immédiat, en 1 minute chrono, de 100 à 1.000€
19 décembre 2018

Obtenir un crédit à la consommation, en moins d’une minute chrono, impossible ? Détrompez-vous, Lydia, la fintech française a relevé le défi, en s’associant à un acteur majeur du marche, Banque Casino.


Professionnels de la finance : l’ORIAS baisse ses frais d’inscription de 5€ en 2019
19 décembre 2018

L’ORIAS est l’organisme enregistrant tous les intermédiaires en assurance, banque et finance en France. À compter du 1er janvier 2019, les frais annuels et obligatoires d’inscription et de renouvellement baissent de 5 euros, passant ainsi de 30 euros à 25 euros.