EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé

EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé

L’offre EKO by CA a le mérite d’être claire : Une carte, une appli, une agence pour 2 € par mois. 2€ par mois, c’est le montant des frais de tenue de compte dans une banque à réseau classique. Mais face à une concurrence acharnée, l’objectif de recrutement de 500.000 clients en 5 ans s’annonce délicat. Une année après son lancement, EKO by CA dénombre 80.000 clients, un succès certes, mais faible par rapport à son objectif de recrutement.

Un marché plus difficile qu’escompté ?

La publication des résultats 2018 du Crédit Agricole a permis de faire le point sur le recrutement de nouveaux clients dans les enseignes du groupe. Au global, 1.3 millions d’entrée en relation supplémentaires ont été comptabilisées. Pour la seule enseigne Eko by Ca, ce sont 80.000 nouveaux clients comptabilisés. 37% d’entre eux sont devenus clients via le canal web. Une proportion qui semble faible pour ce type d’offre.

Une concurrence pléthorique

Le marché des applis bancaires à moindres frais, entre banques en ligne, banques mobiles et néobanques, cela devient compliqué pour les consommateurs de s’y retrouver. Et ce ne sont pas les comparateurs de tarification bancaire qui vont les aider. On ne change pas de banque pour 2€ par mois. Ce montant correspond aux frais de tenue de compte, que bien peu de clients paient au final, remise commerciale oblige. Il correspond également à des offres bancaires complètes, comme chez monabanq. Face à l’offre, des offres bancaires gratuites, comme [a[Orange Bank]a]. La banque mobile d’Orange n’est pourtant non plus dans les clous, fortement en retard sur son plan de développement.


Publié le jeudi 14 février 2019, par FranceTransactions.com

EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigéEKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé : Articles à lire également

Néobanque : Shine brille pour séduire les travailleurs indépendants, terminaux de paiements SumUp à la clé
4 avril 2019

Le marché des néobanques se spécialise rapidement, signe d’une maturité à marche forcée. De son côté, la néobanque française a choisi de se concentrer sur les travailleurs indépendants, en leur apportant le maximum de services financiers utiles. En s’associant avec SumUp, terminaux de paiements, Shine espère bien séduire encore davantage de clients, déjà 30.000 sont devenus clients en moins d’une année.


Banques en ligne : mention peut mieux faire pour les sites bancaires (satisfaction 6/10), les applis mobiles toujours autant délaissées
3 avril 2019

Pour la 3ème édition de son baromètre, l’agence d’ergonomie Yuseo, filiale du groupe Nextedia, renouvelle son benchmark sur le secteur des banques en ligne. Expert pour combiner « déclaratif à chaud » des attentes utilisateurs (plus de 4 100 personnes interrogées), avec « l’expérience vécue » par 450 d’entre eux, Yuseo dresse un constat en demi-teinte sur le secteur bancaire.


Livret A : poussée des dépôts en février
21 mars 2019

Le livret A, produit d’épargne très répandu parmi les Français, a connu une forte dynamique en février, les dépôts réalisés par les épargnants ayant été supérieurs aux retraits à hauteur de 1,93 milliard d’euros, selon des chiffres publiés jeudi.


Finance éthique & confiance : professionnels de la banque, participez au concours organisé par l’Observatoire de la Finance
19 mars 2019

Le CFPB-Ecole supérieure de la banque vient de lancer l’appel à participation de l’édition francophone du Prix ’Finance : Ethique & Confiance organisé par l’Observatoire de la Finance.


Étudiants au Canada : l’offre Globe-Trotter du Crédit Agricole Ile-de-France accessible également aux Canadiens
13 mars 2019

L’offre Globe-Trotter du Crédit Agricole d’Ile-de-France s’étoffe avec un nouveau partenariat entre la banque régionale et la Banque Nationale du Canada (BNC) pour accompagner les étudiants à l’étranger.


La néobanque Qonto séduit 2.000 entreprises par mois et part à la conquête de l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne
12 mars 2019

Qonto dévoile les chiffres de son hyper-croissance (40.000 entreprises clientes de la néobanque Qonto en 20 mois) et se lance dans 3 nouveaux pays : Italie, Espagne et Allemagne.


Bnp Paribas, Hello Bank, Cetelem : services indisponibles, comptes clients inaccessibles depuis mercredi soir, le problème perdure
8 mars 2019

Incident majeur pour les sites du groupe BNP Paribas. Ainsi les clients des banques BNP Paribas et de ses filiales, dont Cetelem et également la banque en ligne Hello Bank, ne peuvent effectuer la moindre transaction en ligne depuis le mercredi 6 mars au soir. Une panne de cette ampleur est rarissime. Le problème a été résolu selon BNP Paribas, mais les sites ne sont toujours pas totalement opérationnels.


Néobanque : la carte bancaire Visa Premium d’Orange Bank commercialisée 7.99€ par mois
8 mars 2019

Annoncée depuis plusieurs mois, la nouvelle offre d’Orange Bank, portant sur une carte bancaire Visa Premium, assortie de multiples services : assurances annulation, assurances voyageurs, assurance décès, etc., avec des plafonds plus élevés qu’une carte bancaire classique. Orange Bank souhaite ainsi proposer un service bancaire de plus haut de gamme. A près de 8€/mois, soit 96€ par an, cette offre vise essentiellement les clients voyageant souvent à l’étranger, du fait des services inclus.


Banque : BNP Paribas Fortis va supprimer jusqu’à 2.500 postes sur 3 ans
1er mars 2019

Sale temps pour les banques. Après les annonces de suppression de postes à la Société Générale, chez BNP Paribas en France, au tour de BNP Paribas Fortis, première banque belge, de dévoiler son plan de réduction des coûts : jusquà 2.500 postes supprimés sur 3 ans. Aucun licenciement sec à priori...


Cryptomonnaies : les Facebook coins sur le marché avant l’été 2019, un pari risqué
28 février 2019

Créer une cryptomonnaie n’a rien de complexe, le plus difficile reste de convaincre les individus de l’utiliser. Une question de confiance. Les échecs de lancement de cryptomonnaies sont légion, près du tiers d’entre elles sont déjà mortes. Mais avec plus de 2,7 milliards d’utilisateurs revendiqués, la cryptomonnaie de Facebook a de bonnes chances de réussir son lancement, sauf en cas de piratage, évidemment.