Cryptomonnaies : les Facebook coins sur le marché avant l'été 2019, un pari risqué

Cryptomonnaies : les Facebook coins sur le marché avant l’été 2019, un pari risqué

Créer une cryptomonnaie n’a rien de complexe, le plus difficile reste de convaincre les individus de l’utiliser. Une question de confiance. Les échecs de lancement de cryptomonnaies sont légion, près du tiers d’entre elles sont déjà mortes. Mais avec plus de 2,7 milliards d’utilisateurs revendiqués, la cryptomonnaie de Facebook a de bonnes chances de réussir son lancement, sauf en cas de piratage, évidemment.

Le cimetière de cryptomonnaies se remplit rapidement...

Près d’un tiers des cryptomonnaies n’ont pas survécu après leurs naissances. Si 2.000 cryptomonnaies seraient encore actives à ce jour, 934 ont déjà été répertoriées dans le cimetière des cryptodevises. Mais cela n’empêche pas les GAFA de s’y intéresser.
En matière de cryptomonnaies, les rumeurs vont bon train. La presse américaine se fait régulièrement l’écho d’effets d’annonces de lancements de GAFA coins. Après Amazon, et le lancement de sa banque numérique, c’est cette fois-ci au tour de Facebook d’avoir une confirmation du lancement du Facebook coin. Le New-York Times, dans son édition du jour, annonce la sortie du Facebook coin d’ici l’été 2019.

Quel est l’intérêt de lancer une cryptomonnaie pour Facebook ?

Le réseau social est devenu une vaste place de marché, ou espaces publicitaires et zones de ventes s’entremêlent entre les photos de chats et d’exploits sportifs. En lançant sa propre monnaie, Facebook renforcerait fortement sa sphère d’influence. Par ailleurs, les échanges commerciaux seraient alors bien plus rapides, le paiement, ainsi que le transfert de cryptomonnaie de gré à gré pouvant être immédiat, sans frais, puisqu’aucune banque ne serait concernée par ces échanges. Pour la société Facebook, ce serait aussi une aubaine de générer une fortune supplémentaire avec cette cryptomonnaie privée. Rien à voir avec le bitcoin. La cryptomonnaie serait privée, entièrement contrôlée par Facebook. Le revers de la médaille est évidemment le risque important de piratage. Alors que la force du bitcoin repose sur l’ensemble des ordinateurs mondiaux participant à cette blockchain, pour le Facebook coin, la société et son réseau serait seule face à tous les hackers de la planète.

Le pilote de ce projet pourrait être l’Inde, bien que parler d’un pays en particulier sur Internet n’ait aucun sens. Des plateformes d’échanges de cryptomonnaies auraient été contactées afin de commercialiser les facebook coins. Alors que les utilisateurs du réseau social ne cessent de vieillir en Europe, l’utilisation d’une cryptomonnaie pour les quinquagénaires, échangeant des nouvelles avec leurs enfants, devrait rester encore de la science-fiction pour de nombreuses années.


Publié le jeudi 28 février 2019, par FranceTransactions.com

Cryptomonnaies : les Facebook coins sur le marché avant l’été 2019, un pari risquéCryptomonnaies : les Facebook coins sur le marché avant l’été 2019, un pari risqué : Articles à lire également

Frais bancaires, vers une réduction de 50% du plafond des commissions d’intervention en cas de découvert, soit 40€/mois maximum au lieu de 80€ actuellement
2 mai 2019

L’absence de concurrence tarifaire entre les banques concernant les commissions d’intervention n’est pas saine. Ces frais sont dorénavant réglementés, limités à 8€ par incident lors d’un dépassement de découvert (autorisé ou pas). Le plafond mensuel de ce type de frais est de 80€ pour un client lambda, et de moitié moins pour les clients fragiles financièrement. Seule la Banque Postale affiche des frais de commissions d’interventions à 6.90€. Une loi est proposée par un collectif de députés afin de contraindre les banques à diviser le plafond de ces frais mensuels de moitié, afin de passer de 80€ à 40€.


Livret A : les dépôts des épargnants encore à la hausse en mars
24 avril 2019

Malgré un taux de rémunération au plus bas à 0,75%, le livret A a enregistré en mars plus de dépôts des épargnants que de retraits, portant la collecte à 1,97 milliard d’euros, selon des chiffres publiés mercredi par la Caisse des dépôts.


Nickel change de têtes
24 avril 2019

Nickel annonce la nomination de Thomas Courtois au poste de président. Il succède à Arnaud Giraudon. Nickel renforce par ailleurs son équipe de direction avec la nomination de Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée et nouvelle porte-parole.


LCL Essentiel : la nouvelle offre bancaire à 2 balles, un écho de Eko by CA
23 avril 2019

Annoncée depuis le début d’année, l’offre bancaire à 2€ par mois du LCL, LCL Essentiel, est commercialisée depuis le 15 avril 2019. LCL Essentiel est une offre bancaire proposant un compte bancaire, un RIB et une carte bancaire Mastercard à contrôle de solde. Il s’agit tout simplement de l’offre EKO by CA du même groupe bancaire Crédit Agricole, rebaptisée pour des fins commerciales, pour le réseau LCL.


Monabanq classée meilleure banque française selon le World’s Best Banks 2019 de Forbes
23 avril 2019

Si au niveau mondial, ING et Citibank sont les plus mieux classées, pour l’hexagone, Monabanq, la banque en ligne discrète de la Banque Fédérative du Crédit Mutuel, est élue meilleure banque française, devant Orange Bank, Boursorama, N26 et Fortuneo.


L’estime des Français pour leurs banques est au plus haut, depuis la dernière crise financière
16 avril 2019

Dix années après la crise financière, les banques ont redoré leur blason auprès des Français : 82% en ont une bonne opinion. Un niveau record depuis la dernière crise financière de 2008. Est-ce du simplement du à la faiblesse des taux d’intérêts ? Aux frais bancaires contraints à rester sages ?


Banque en ligne : le service client BforBank se réinvente et prend les devants : BforYou
10 avril 2019

La qualité du service client, c’est le nerf de la guerre pour les banques en ligne, devant la course au nombre de clients. Les banques en ligne ne cessent d’augmenter le service rendu à leurs clients, il est bien loin le temps du low-cost, low-service des débuts. Des experts financiers à votre service, c’est le nouveau critère de différenciation des banques en ligne face aux néobanques et autres établissements financiers ne misant que sur la technologie.


Banques, un secteur fragilisé en 2019 : taux bas, concurrence effrénée, pression réglementaire accrue, licences de monnaies électroniques pour les GAFA
9 avril 2019

La 8e édition des « Banking Trends » réalisée par Deloitte dépeint un secteur bancaire fragilisé sous l’effet conjugué de taux bas, de coût d’investissements et d’exploitation toujours élevés, ainsi que d’une pression réglementaire accrue. Ainsi, les acteurs traditionnels continuent à transformer leur modèle opérationnel, tandis que les nouveaux entrants peinent à émerger.


BforBank : de nouvelles offres de bienvenue accessibles au plus grand nombre
6 avril 2019

BforBank a amorcé un nouveau virage depuis quelques mois. La banque en ligne du Crédit Agricole s’ouvre à une clientèle plus large et non forcément fortunée. Les services bancaires n’en restent pas moins à la hauteur d’une banque premium, mais les clients lambda peuvent désormais également devenir client de la banque en ligne feutrée. Les nouvelles offres de bienvenue deviennent ainsi accessibles au plus grand nombre.


Néobanque : Shine brille pour séduire les travailleurs indépendants, terminaux de paiements SumUp à la clé
4 avril 2019

Le marché des néobanques se spécialise rapidement, signe d’une maturité à marche forcée. De son côté, la néobanque française a choisi de se concentrer sur les travailleurs indépendants, en leur apportant le maximum de services financiers utiles. En s’associant avec SumUp, terminaux de paiements, Shine espère bien séduire encore davantage de clients, déjà 30.000 sont devenus clients en moins d’une année.