Crédits : 47.80% des ménages endettés en 2018, crédits à la consommation en forte hausse

Crédits : 47.80% des ménages endettés en 2018, crédits à la consommation en forte hausse

La 31ème édition de l’Observatoire des Crédits aux Ménages fait le point sur l’endettement des ménages français. Si le marché des crédits immobiliers et des crédits à la consommation sont encore en forte hausse en 2018, le taux de ménages français endettés reste stable à 47.80%. Pointé du doigt par le HCSF, le fort endettement des ménages et des sociétés est un facteur de nouvelle crise financière, en cas de remontée des taux d’intérêts.

Entre surendettement des États et surendettement des ménages, tous les ingrédients pour une nouvelle crise financière semblent se mettre en place. Si le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) ne se veut pas alarmant, les constats sont sans appel : la France possède un taux d’endettement des agents privés non financiers (131% du PIB) aujourd’hui supérieur à la moyenne de la zone euro. Le HCSF une vigilance renforcée des risques de crédit pour les banques.

En 2018, stabilisation de la part des ménages détenant des crédits

Entre 2008 et 2016, le taux de détention des crédits par les ménages s’est fortement contracté. Il était descendu à 46,4 % en 2016, le niveau le plus bas que l’Observatoire des Crédits aux Ménages avait eu à connaître depuis la fin des années 80. Puis en 2017, le taux de détention s’est sensiblement redressé après trois années d’atonie de la demande de crédits, pour s’établir à 47,8 %. Il s’est stabilisé à ce niveau en 2018.

Taux de détention de crédits immobiliers en hausse

Le taux de détention des crédits immobiliers continue sa progression, pour s’établir à un bon niveau en 2018 à 31,4% (contre 30,8% en 2017), sous l’effet combiné d’un dynamisme de la demande et de conditions de crédits toujours très favorables de la part des banques et des autres organismes prêteurs. La part des ménages qui accède à la propriété progresse rapidement et atteint l’un des niveaux les plus élevés observés depuis le début des années 2000 (23,6%).

Taux d’intérêts bas, une bonne affaire en trompe l’œil...

Nouveau record du coût relatif des crédits immobiliers. Les Français n’ont jamais payé aussi cher leur financement immobilier, alors que les taux d’intérêts sont au plus bas. Les ménages font -ils vraiment les bons calculs ? Les taux d’intérêts restent encore bas, mais cela ne signifie pas pour autant qu’emprunter soit une bonne affaire. Loin de là. Le coût des crédits immobiliers ne cessent de grimper, car les emprunteurs acceptent de s’endetter sur des durées de plus en plus longues. Ainsi, le record du coût relatif des crédits immobiliers est à niveau historique.

Forte progression de souscriptions de crédits à la consommation

Le nombre de ménages ayant contracté un nouveau crédit à la consommation
(7,74 millions) a poursuivi sa progression : + 5,4 %, après + 5,5 % en 2017 (+ 43,2 % au total, entre 2014 et 2018). Le nombre de ménages concernés dépasse donc largement le niveau élevé constaté en 2007, juste avant que ne se déclenche la crise économique et financière internationale. En revanche, en dépit de l’amélioration des conditions de crédit faites aux nouveaux emprunteurs, le nombre de ménages ayant contracté un nouveau crédit immobilier en 2018 (1,21 million) a reculé de 4,9 %, après + 6,9 % en 2017 (+ 15,7 % au total, entre 2014 et 2018). Et au global, 8,55 millions de ménages ont contracté un nouveau crédit en 2018.

L’Observatoire des Crédits aux Ménages se base sur une enquête postale réalisée par TNS Sofres en novembre 2018 auprès de 13 000 ménages, avec un taux de réponse de 80 %.


Publié le lundi 4 février 2019, par FranceTransactions.com

Crédits : 47.80% des ménages endettés en 2018, crédits à la consommation en forte hausseCrédits : 47.80% des ménages endettés en 2018, crédits à la consommation en forte hausse : Articles à lire également

Ma French Bank / Néobanque : la banque 100% mobile de la Banque Postale est officiellement lancée
22 juillet 2019

Facturé 2 euros par mois, une CB et un RIB fournis avec le compte courant, Ma French Bank, le service 100% mobile de la Banque Postale était attendu depuis de longs mois. En ce 22 juillet 2019, comme étant une réponse 100% française aux offres des néobanques, Ma French Bank a donc ouvert ses portes, avec de grandes ambitions.


La néobanque N26, valorisée 3.5 milliards de dollars, accumulent les succès. #FinTech
18 juillet 2019

N26 étend sa dernière levée de fond en Serie D à 470 m$. La Banque Mobile est maintenant valorisée à 3,5 M$, devenant ainsi l’une des fintechs européennes les mieux valorisées Les investisseurs existants réaffirment leur confiance dans la vision de N26 en prolongeant leur investissement dans l’entreprise. Les fonds sont destinés à l’expansion internationale, le développement des équipes et l’innovation, avec de nouvelles fonctionnalités à venir dès cette année.


Summer Days Monabanq jusqu’au 24 juillet 2019 : 160€ offerts pour l’ouverture de votre compte courant, sans condition de revenus
15 juillet 2019

Les jours d’été chez Monabanq riment avec générosité. Nouvelle offre valable du 15 au 24 juillet 2019 pour toute première demande d’ouverture d’un compte Tout Compris avec ou sans option Premium (hors offres jeunes, auto entrepreneur, droit au compte et offre alternative).


Open banking : Budget Insight passe sous le giron de Crédit Mutuel Arkéa #FinTech
11 juillet 2019

Crédit Mutuel Arkéa poursuit sa stratégie d’ouverture auprès des nouveaux acteurs des services financiers et conforte son rôle de premier plan dans le secteur du digital. Cette opération qui reste conditionnée à l’autorisation du régulateur bancaire va permettre à Arkéa de proposer une expérience enrichie à ses clients et de franchir un pas supplémentaire vers l’Open Banking.


Frédéric Oudéa, président de la Fédération Bancaire Française à partir du 1er septembre 2019
10 juillet 2019

Frédéric Oudéa, Directeur général de la Société Générale, devient, à compter du 1er septembre 2019, pour un an, président de la Fédération bancaire française (FBF). Conformément aux statuts de l’association professionnelle, il succède ainsi à Laurent Mignon, Président du directoire du Groupe BPCE.


Open banking / FinTech : Tink arrive en France, à la clé davantage de transparence et de concurrence entre les banques
10 juillet 2019

Le marché bancaire est en pleine mutation. Dès la rentrée 2019, les banques seront contraintes de laisser l’accès aux données des comptes de leurs clients, avec leur accord, à des services tiers - ouvrant dès lors le marché bancaire et créant ainsi plus de transparence et de compétition. Tink, plateforme d’open banking, permet aux banques, néobanques et fintechs de se connecter aux banques français et européennes.


Fraudes bancaires : record battu en 2018, +36% de hausse, plus de 1 milliard d’euros
9 juillet 2019

La présentation du bilan 2018 de la sécurité des moyens de paiement ce matin, par le Gouverneur de la Banque de France, a fait vivement réagir l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. L’association s’étonne encore que le chèque soit de nouveau pointé du doigtt, alors 90% des fraudes sont effectuées via les cartes bancaires.


Open banking / FinTech : Tink connecte 50 banques françaises majeures, pour davantage de transparence et de concurrence
9 juillet 2019

Le marché bancaire est en pleine mutation. Dès la rentrée 2019, les banques seront contraintes de laisser l’accès aux données des comptes de leurs clients, avec leur accord, à des services tiers - ouvrant dès lors le marché bancaire et créant ainsi plus de transparence et de compétition. Tink, plateforme d’open banking, permet aux banques, néobanques et fintechs de se connecter aux banques français et européennes.


Découvert bancaire : dans le rouge dès le 18 du mois en moyenne pour près de 14% des Français
2 juillet 2019

Selon un sondage Opinionway pour UNCCAS et Public Sénat, 14% des Français indiquent être à découvert chaque mois sur leur compte en banque. Ils sont 23% à être à découvert au moins chaque trimestre. Avec un pouvoir d’achat pourtant annoncé comme étant en forte hausse en 2019, tout comme en 2020, la situation ne devrait pas s’arranger. Et pour cause, 11% des CSP+ sont également parfois dans le rouge, la vérité est donc ailleurs.


Qonto s’internationalise en Italie, Espagne et Allemagne, un marché de 11 millions de PME à séduire
1er juillet 2019

Moins de deux ans après après son lancement, après avoir séduit plus de 40 000 PME en France, Qonto met le cap sur l’international. Qonto, la néobanque des entreprises et des indépendants, se lance ainsi dans 3 nouveaux pays : l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne, soit un marché potentiel de 11 millions de PME.