Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018

Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018

Le groupe Crédit Mutuel Arkéa (fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest, du Massif Central ainsi que d’une trentaine de filiales spécialisées dont Fortuneo, Max et Suravenir) continue de se développer fortement. Le résultat net part du groupe établit un nouveau record, à 437 M€, en hausse de 2,1 % par rapport à 2017 et de 30 % depuis deux ans.

Carton plein pour Arkéa en 2018

« Le groupe Arkéa a réalisé en 2018 des performances financières et commerciales en tous points remarquables. Arkéa démontre, une fois de plus, sa capacité à produire une croissance régulière, rentable et équilibrée », a déclaré Jean-Pierre Denis, son Président, à l’issue du Conseil d’administration qui a arrêté les comptes pour l’exercice 2018. Dans la continuité d’un exercice 2017 de référence, le groupe bancaire coopératif a, en effet, maintenu ses performances au plus haut et établi de nouveaux records, avec notamment un résultat net part du groupe à 437 M€, en hausse de 2,1 % et 30 % sur deux ans. Ces très belles performances d’ensemble confortent la solidité intrinsèque d’un groupe diversifié qui a su capitaliser sur son ancrage territorial, l’agilité que lui confère sa taille intermédiaire ainsi que sur ses savoir-faire technologiques reconnus pour bâtir un modèle de développement original et adapté aux mutations rapides de l’industrie bancaire.

437 millions d’euros de bénéfices

Le produit net banque-assurance (PNBA) continue de progresser à 2,15 Md€ (+ 2,7 %). Il traduit une très belle dynamique commerciale dans l’ensemble des grands métiers du groupe. C’est aussi la démonstration que les investissements importants (humains, technologiques…) réalisés ces dernières années visent avant tout à soutenir la croissance des revenus. Le groupe Arkéa est l’établissement bancaire français dont les revenus ont le plus progressé au cours des dix dernières années. Le résultat net part du groupe établit un nouveau record, à 437 M€, en hausse de 2,1 % par rapport à 2017 et de 30 % depuis deux ans.

Une structure de bilan renforcée et un excellent niveau de solvabilité

Le total de bilan progresse de 5 %, à 135 Md€, contre 128 Md€ en 2017. Les capitaux propres part du groupe augmentent de 4 %, à 6,7 Md€.
Le ratio de solvabilité Common Equity Tier One (CET 1), déjà largement supérieur aux exigences imposées par la Banque centrale européenne, se maintient à un très haut niveau, à 17,5 % et reste parmi les plus élevés de la place bancaire.

Ces indicateurs confirment la solidité du groupe Arkéa qui dispose des ressorts nécessaires pour continuer à se développer, à investir et à poursuivre sa politique de partenariats qu’ils soient capitalistiques, industriels ou de distribution.

Plus de 274 000 nouveaux clients en 2018

Le bilan commercial est tout aussi remarquable, avec de belles performances de conquête dans l’ensemble de ses activités bancaires et extra-bancaires :
Le portefeuille de sociétaires et clients du groupe Arkéa connaît une hausse significative de 6,5 % pour s’établir à 4,5 millions. Arkéa compte plus de 274 000 nouveaux clients particuliers et professionnels. La hausse concerne tous les réseaux de banque de détail. Les banques en ligne Fortuneo et Keytrade totalisent désormais plus de 740 000 clients (+ 60 000 clients sur l’exercice). Les filiales d’assurance et de gestion d’actifs - Suravenir, Suravenir Assurances, Arkéa Investment Services et Novélia - présentent un portefeuille en hausse de 9,7 %. Cette conquête constitue un marqueur fort de la confiance qu’inspire le modèle de développement du groupe Arkéa et de la qualité renouvelée de son offre de produits et services.

La production de crédits atteint un niveau record à 13,9 Md€ en hausse de + 8 %. L’augmentation est principalement portée par les prêts à l’habitat, les crédits aux professionnels et aux entreprises. Elle porte le niveau des encours à 56,5 Md€ en hausse de 11,4 % par rapport à fin décembre 2017.
Sur le terrain de l’épargne, le groupe affiche un encours total en hausse de 3,2 %, à 111,2 Md€. La collecte globale d’épargne s’élève à 2,6 Md€, avec de belles performances en épargne bancaire rémunérée et en épargne assurance.
En assurances de biens et de personnes, le groupe enregistre une progression de son portefeuille de 6 %, à 2,23 millions de contrats, grâce à 432 800 affaires nouvelles. Arkéa tire profit de la diversification réussie de ses canaux de distribution. Les réseaux extérieurs au groupe représentent, en effet, 32 % des affaires nouvelles et près de 19 % du portefeuille.
Arkéa, un moteur pour l’emploi dans les territoires

Jean-Pierre Denis, Président du groupe Arkéa, commente : « 2017 avait été un exercice de référence. En 2018, le groupe Arkéa fait encore mieux, en franchissant de nouveaux caps, en établissant de nouveaux records. Ces performances sont d’autant plus remarquables que nous parvenons, dans la continuité des années précédentes, à concilier une très forte activité commerciale, des résultats opérationnels de premier ordre et une grande solidité financière. Ces chiffres démontrent toute la pertinence de notre positionnement de banque exclusivement dédiée à l’accompagnement et au financement de l’économie réelle, comme en attestent, par exemple, les 200 M€ investis au capital d’entreprises à fort potentiel de croissance. Arkéa est un groupe en pleine transformation, un groupe en initiative, qui a su inventer des relais de croissance, dans un environnement bancaire en pleine mutation. Le groupe Arkéa s’appuie sur un modèle économique à la fois original et très compétitif qui a fait la preuve depuis dix ans de toute son efficacité. Et c’est précisément pour préserver tout ce qui fait notre différence et notre réussite que nous sommes si attachés à notre autonomie. »

Ronan Le Moal, Directeur général du groupe Arkéa, ajoute : « Les excellents résultats 2018 sont révélateurs de la diversité du groupe Arkéa. Tous les moteurs d’activité ont, en effet, contribué à la performance d’ensemble. Ces résultats constituent également un formidable indicateur de la confiance qu’inspire le modèle de développement du groupe Arkéa. La conquête de 274 000 nouveaux clients particuliers et professionnels en est la parfaite traduction. Nous tirons pleinement profit de l’attention, toujours plus grande, accordée à la relation client, en accompagnant nos sociétaires et clients dans leurs projets de vie, en leur permettant d’accroître leurs possibles grâce à l’engagement sur le terrain de nos 10 500 collaborateurs. Nous disposons de tous les arguments pour continuer à réinventer nos métiers, à imaginer de nouveaux services qui apporteront la meilleure réponse aux aspirations d’aujourd’hui et de demain. Enfin, ces résultats nous encouragent à poursuivre le développement de notre modèle de banque coopérative et collaborative, un modèle créateur de valeur circulaire qui profite à l’ensemble de nos parties prenantes, internes comme externes. »


Publié le jeudi 28 février 2019, par FranceTransactions.com

Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018 : Articles à lire également

Bnp Paribas, Hello Bank, Cetelem : services indisponibles, comptes clients inaccessibles depuis mercredi soir, le problème perdure
8 mars 2019

Incident majeur pour les sites du groupe BNP Paribas. Ainsi les clients des banques BNP Paribas et de ses filiales, dont Cetelem et également la banque en ligne Hello Bank, ne peuvent effectuer la moindre transaction en ligne depuis le mercredi 6 mars au soir. Une panne de cette ampleur est rarissime. Le problème a été résolu selon BNP Paribas, mais les sites ne sont toujours pas totalement opérationnels.


Néobanque : la carte bancaire Visa Premium d’Orange Bank commercialisée 7.99€ par mois
8 mars 2019

Annoncée depuis plusieurs mois, la nouvelle offre d’Orange Bank, portant sur une carte bancaire Visa Premium, assortie de multiples services : assurances annulation, assurances voyageurs, assurance décès, etc., avec des plafonds plus élevés qu’une carte bancaire classique. Orange Bank souhaite ainsi proposer un service bancaire de plus haut de gamme. A près de 8€/mois, soit 96€ par an, cette offre vise essentiellement les clients voyageant souvent à l’étranger, du fait des services inclus.


Banque : BNP Paribas Fortis va supprimer jusqu’à 2.500 postes sur 3 ans
1er mars 2019

Sale temps pour les banques. Après les annonces de suppression de postes à la Société Générale, chez BNP Paribas en France, au tour de BNP Paribas Fortis, première banque belge, de dévoiler son plan de réduction des coûts : jusquà 2.500 postes supprimés sur 3 ans. Aucun licenciement sec à priori...


Cryptomonnaies : les Facebook coins sur le marché avant l’été 2019, un pari risqué
28 février 2019

Créer une cryptomonnaie n’a rien de complexe, le plus difficile reste de convaincre les individus de l’utiliser. Une question de confiance. Les échecs de lancement de cryptomonnaies sont légion, près du tiers d’entre elles sont déjà mortes. Mais avec plus de 2,7 milliards d’utilisateurs revendiqués, la cryptomonnaie de Facebook a de bonnes chances de réussir son lancement, sauf en cas de piratage, évidemment.


La Banque Postale : après des résultats 2018 en demi-teinte (-5% vs 2017), une augmentation de capital devient nécessaire
27 février 2019

Comme toutes les banques, La Banque Postale a souffert de la chute des marchés financiers en fin d’année 2018. La faiblesse des taux d’intérêts aura fait le reste. Bilan, en 2018, son résultat net se contracte de 5%, à 726 millions d’euros. Rien de sévère, mais avec le développement de ses activités de crédits auprès des entreprises, la banque publique devrait nécessairement augmenter son capital afin de respecter les ratios de solvabilité imposés, et ce, dès 2019.


Banques d’investissements : suppression de postes à la Société Générale et chez BNP Paribas
25 février 2019

Après la publication de résultats financiers 2018 des banques, marquée par la sévère chute des marchés financiers en fin d’année 2018, les prochains mois risquent encore d’être noirs pour les salariés des banques. Si les bonus sur les activités de marchés seront orientés à la baisse, la situation pourrait être encore plus critique, car des suppressions de postes sont évoquées, restructurations obligent. Comment réaliser des économies supplémentaires, tout en s’adaptant aux évolutions des marchés financiers ? Les banques ont la réponse : suppression de postes.


Gel des tarifs bancaires 2019 : l’engagement pris par les banques a bien été respecté
25 février 2019

Aucune hausse de tarifs bancaires en 2019. C’était l’engagement pris par les banques en fin d’année 2018, sous l’impulsion de la demande du gouvernement. L’Observatoire des Tarifs Bancaires (OBT), publié par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) la semaine dernière, confirme que l’engagement des banques a bien été tenu. Aucune hausse de tarifs bancaires, et les baisses annoncées ont été maintenues.


Néobanque : C-ZAM passe à l’offensive, primes de bienvenue de 8 à 80€, au hasard !
25 février 2019

Ce n’est pas par hasard que Carrefour Banque lance une offre calquée sur celles des banques en ligne. Avec une prime allant jusqu’à 80€, le compte courant C-ZAM entend bien jouer dans la même cour que ceux des banques en ligne. A un détail près. La prime de 80€ est aléatoire, les primes proposées sont de 8, 15, 30 ou 80€.


Ma banque peut-elle fermer mon compte courant sans mon accord ?
16 février 2019

Vous avez sans doute déjà entendu quelqu’un dans votre entourage s’étonner que sa banque a procédé à la clôture de son compte bancaire, sans son accord. Ce cas n’est effectivement pas rare. Votre banque peut fermer votre compte bancaire sans votre accord, et sans en vous donner le motif. Mais elle doit respecter une procédure pour le faire.


Open Banking : la révolution est en marche avec Yolt, mise à disposition de son API auprès des entreprises
15 février 2019

Les applications d’agrégation de comptes bancaires se sont multipliées ces dernières années. Gratuites pour la plupart, Yolt, pépite appartenant à ING, propose sa propre application d’agrégation des données bancaires. En annonçant la mise à disposition de son API auprès des entreprises européennes, Yolt bouscule ainsi largement le marché. L’agrégation de compte bancaires devenant un service de base proposé par l’ensemble des établissements financiers.