Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018

Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018

Le groupe Crédit Mutuel Arkéa (fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest, du Massif Central ainsi que d’une trentaine de filiales spécialisées dont Fortuneo, Max et Suravenir) continue de se développer fortement. Le résultat net part du groupe établit un nouveau record, à 437 M€, en hausse de 2,1 % par rapport à 2017 et de 30 % depuis deux ans.

Carton plein pour Arkéa en 2018

« Le groupe Arkéa a réalisé en 2018 des performances financières et commerciales en tous points remarquables. Arkéa démontre, une fois de plus, sa capacité à produire une croissance régulière, rentable et équilibrée », a déclaré Jean-Pierre Denis, son Président, à l’issue du Conseil d’administration qui a arrêté les comptes pour l’exercice 2018. Dans la continuité d’un exercice 2017 de référence, le groupe bancaire coopératif a, en effet, maintenu ses performances au plus haut et établi de nouveaux records, avec notamment un résultat net part du groupe à 437 M€, en hausse de 2,1 % et 30 % sur deux ans. Ces très belles performances d’ensemble confortent la solidité intrinsèque d’un groupe diversifié qui a su capitaliser sur son ancrage territorial, l’agilité que lui confère sa taille intermédiaire ainsi que sur ses savoir-faire technologiques reconnus pour bâtir un modèle de développement original et adapté aux mutations rapides de l’industrie bancaire.

437 millions d’euros de bénéfices

Le produit net banque-assurance (PNBA) continue de progresser à 2,15 Md€ (+ 2,7 %). Il traduit une très belle dynamique commerciale dans l’ensemble des grands métiers du groupe. C’est aussi la démonstration que les investissements importants (humains, technologiques…) réalisés ces dernières années visent avant tout à soutenir la croissance des revenus. Le groupe Arkéa est l’établissement bancaire français dont les revenus ont le plus progressé au cours des dix dernières années. Le résultat net part du groupe établit un nouveau record, à 437 M€, en hausse de 2,1 % par rapport à 2017 et de 30 % depuis deux ans.

Une structure de bilan renforcée et un excellent niveau de solvabilité

Le total de bilan progresse de 5 %, à 135 Md€, contre 128 Md€ en 2017. Les capitaux propres part du groupe augmentent de 4 %, à 6,7 Md€.
Le ratio de solvabilité Common Equity Tier One (CET 1), déjà largement supérieur aux exigences imposées par la Banque centrale européenne, se maintient à un très haut niveau, à 17,5 % et reste parmi les plus élevés de la place bancaire.

Ces indicateurs confirment la solidité du groupe Arkéa qui dispose des ressorts nécessaires pour continuer à se développer, à investir et à poursuivre sa politique de partenariats qu’ils soient capitalistiques, industriels ou de distribution.

Plus de 274 000 nouveaux clients en 2018

Le bilan commercial est tout aussi remarquable, avec de belles performances de conquête dans l’ensemble de ses activités bancaires et extra-bancaires :
Le portefeuille de sociétaires et clients du groupe Arkéa connaît une hausse significative de 6,5 % pour s’établir à 4,5 millions. Arkéa compte plus de 274 000 nouveaux clients particuliers et professionnels. La hausse concerne tous les réseaux de banque de détail. Les banques en ligne Fortuneo et Keytrade totalisent désormais plus de 740 000 clients (+ 60 000 clients sur l’exercice). Les filiales d’assurance et de gestion d’actifs - Suravenir, Suravenir Assurances, Arkéa Investment Services et Novélia - présentent un portefeuille en hausse de 9,7 %. Cette conquête constitue un marqueur fort de la confiance qu’inspire le modèle de développement du groupe Arkéa et de la qualité renouvelée de son offre de produits et services.

La production de crédits atteint un niveau record à 13,9 Md€ en hausse de + 8 %. L’augmentation est principalement portée par les prêts à l’habitat, les crédits aux professionnels et aux entreprises. Elle porte le niveau des encours à 56,5 Md€ en hausse de 11,4 % par rapport à fin décembre 2017.
Sur le terrain de l’épargne, le groupe affiche un encours total en hausse de 3,2 %, à 111,2 Md€. La collecte globale d’épargne s’élève à 2,6 Md€, avec de belles performances en épargne bancaire rémunérée et en épargne assurance.
En assurances de biens et de personnes, le groupe enregistre une progression de son portefeuille de 6 %, à 2,23 millions de contrats, grâce à 432 800 affaires nouvelles. Arkéa tire profit de la diversification réussie de ses canaux de distribution. Les réseaux extérieurs au groupe représentent, en effet, 32 % des affaires nouvelles et près de 19 % du portefeuille.
Arkéa, un moteur pour l’emploi dans les territoires

Jean-Pierre Denis, Président du groupe Arkéa, commente : « 2017 avait été un exercice de référence. En 2018, le groupe Arkéa fait encore mieux, en franchissant de nouveaux caps, en établissant de nouveaux records. Ces performances sont d’autant plus remarquables que nous parvenons, dans la continuité des années précédentes, à concilier une très forte activité commerciale, des résultats opérationnels de premier ordre et une grande solidité financière. Ces chiffres démontrent toute la pertinence de notre positionnement de banque exclusivement dédiée à l’accompagnement et au financement de l’économie réelle, comme en attestent, par exemple, les 200 M€ investis au capital d’entreprises à fort potentiel de croissance. Arkéa est un groupe en pleine transformation, un groupe en initiative, qui a su inventer des relais de croissance, dans un environnement bancaire en pleine mutation. Le groupe Arkéa s’appuie sur un modèle économique à la fois original et très compétitif qui a fait la preuve depuis dix ans de toute son efficacité. Et c’est précisément pour préserver tout ce qui fait notre différence et notre réussite que nous sommes si attachés à notre autonomie. »

Ronan Le Moal, Directeur général du groupe Arkéa, ajoute : « Les excellents résultats 2018 sont révélateurs de la diversité du groupe Arkéa. Tous les moteurs d’activité ont, en effet, contribué à la performance d’ensemble. Ces résultats constituent également un formidable indicateur de la confiance qu’inspire le modèle de développement du groupe Arkéa. La conquête de 274 000 nouveaux clients particuliers et professionnels en est la parfaite traduction. Nous tirons pleinement profit de l’attention, toujours plus grande, accordée à la relation client, en accompagnant nos sociétaires et clients dans leurs projets de vie, en leur permettant d’accroître leurs possibles grâce à l’engagement sur le terrain de nos 10 500 collaborateurs. Nous disposons de tous les arguments pour continuer à réinventer nos métiers, à imaginer de nouveaux services qui apporteront la meilleure réponse aux aspirations d’aujourd’hui et de demain. Enfin, ces résultats nous encouragent à poursuivre le développement de notre modèle de banque coopérative et collaborative, un modèle créateur de valeur circulaire qui profite à l’ensemble de nos parties prenantes, internes comme externes. »


Publié le jeudi 28 février 2019, par FranceTransactions.com

Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018Crédit Mutuel Arkéa : record de bénéfices en 2018 : Articles à lire également

Frais bancaires, vers une réduction de 50% du plafond des commissions d’intervention en cas de découvert, soit 40€/mois maximum au lieu de 80€ actuellement
2 mai 2019

L’absence de concurrence tarifaire entre les banques concernant les commissions d’intervention n’est pas saine. Ces frais sont dorénavant réglementés, limités à 8€ par incident lors d’un dépassement de découvert (autorisé ou pas). Le plafond mensuel de ce type de frais est de 80€ pour un client lambda, et de moitié moins pour les clients fragiles financièrement. Seule la Banque Postale affiche des frais de commissions d’interventions à 6.90€. Une loi est proposée par un collectif de députés afin de contraindre les banques à diviser le plafond de ces frais mensuels de moitié, afin de passer de 80€ à 40€.


Livret A : les dépôts des épargnants encore à la hausse en mars
24 avril 2019

Malgré un taux de rémunération au plus bas à 0,75%, le livret A a enregistré en mars plus de dépôts des épargnants que de retraits, portant la collecte à 1,97 milliard d’euros, selon des chiffres publiés mercredi par la Caisse des dépôts.


Nickel change de têtes
24 avril 2019

Nickel annonce la nomination de Thomas Courtois au poste de président. Il succède à Arnaud Giraudon. Nickel renforce par ailleurs son équipe de direction avec la nomination de Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée et nouvelle porte-parole.


LCL Essentiel : la nouvelle offre bancaire à 2 balles, un écho de Eko by CA
23 avril 2019

Annoncée depuis le début d’année, l’offre bancaire à 2€ par mois du LCL, LCL Essentiel, est commercialisée depuis le 15 avril 2019. LCL Essentiel est une offre bancaire proposant un compte bancaire, un RIB et une carte bancaire Mastercard à contrôle de solde. Il s’agit tout simplement de l’offre EKO by CA du même groupe bancaire Crédit Agricole, rebaptisée pour des fins commerciales, pour le réseau LCL.


Monabanq classée meilleure banque française selon le World’s Best Banks 2019 de Forbes
23 avril 2019

Si au niveau mondial, ING et Citibank sont les plus mieux classées, pour l’hexagone, Monabanq, la banque en ligne discrète de la Banque Fédérative du Crédit Mutuel, est élue meilleure banque française, devant Orange Bank, Boursorama, N26 et Fortuneo.


L’estime des Français pour leurs banques est au plus haut, depuis la dernière crise financière
16 avril 2019

Dix années après la crise financière, les banques ont redoré leur blason auprès des Français : 82% en ont une bonne opinion. Un niveau record depuis la dernière crise financière de 2008. Est-ce du simplement du à la faiblesse des taux d’intérêts ? Aux frais bancaires contraints à rester sages ?


Banque en ligne : le service client BforBank se réinvente et prend les devants : BforYou
10 avril 2019

La qualité du service client, c’est le nerf de la guerre pour les banques en ligne, devant la course au nombre de clients. Les banques en ligne ne cessent d’augmenter le service rendu à leurs clients, il est bien loin le temps du low-cost, low-service des débuts. Des experts financiers à votre service, c’est le nouveau critère de différenciation des banques en ligne face aux néobanques et autres établissements financiers ne misant que sur la technologie.


Banques, un secteur fragilisé en 2019 : taux bas, concurrence effrénée, pression réglementaire accrue, licences de monnaies électroniques pour les GAFA
9 avril 2019

La 8e édition des « Banking Trends » réalisée par Deloitte dépeint un secteur bancaire fragilisé sous l’effet conjugué de taux bas, de coût d’investissements et d’exploitation toujours élevés, ainsi que d’une pression réglementaire accrue. Ainsi, les acteurs traditionnels continuent à transformer leur modèle opérationnel, tandis que les nouveaux entrants peinent à émerger.


BforBank : de nouvelles offres de bienvenue accessibles au plus grand nombre
6 avril 2019

BforBank a amorcé un nouveau virage depuis quelques mois. La banque en ligne du Crédit Agricole s’ouvre à une clientèle plus large et non forcément fortunée. Les services bancaires n’en restent pas moins à la hauteur d’une banque premium, mais les clients lambda peuvent désormais également devenir client de la banque en ligne feutrée. Les nouvelles offres de bienvenue deviennent ainsi accessibles au plus grand nombre.


Néobanque : Shine brille pour séduire les travailleurs indépendants, terminaux de paiements SumUp à la clé
4 avril 2019

Le marché des néobanques se spécialise rapidement, signe d’une maturité à marche forcée. De son côté, la néobanque française a choisi de se concentrer sur les travailleurs indépendants, en leur apportant le maximum de services financiers utiles. En s’associant avec SumUp, terminaux de paiements, Shine espère bien séduire encore davantage de clients, déjà 30.000 sont devenus clients en moins d’une année.