Boursorama banque, objectifs 2019 : 2 millions de clients, avec un retour à la rentabilité espéré

Boursorama banque, objectifs 2019 : 2 millions de clients, avec un retour à la rentabilité espéré

Séduire de nouveaux clients, Boursorama excelle dans ce domaine. En instaurant une prime à l’ouverture de compte, tout le marché a suivi. Depuis, Boursorama n’arrête plus, les primes s’enchaînent, au fil des Week-end promotionnels, encore plus généreux. En alternant avec des offres de parrainages particulièrement attractives, jusqu’à 180€ offerts ! Cela fait un carton. Près d’un client sur deux est du reste recruté via le parrainage. Mais cela ne suffit pas, la banque en ligne a également multiplié les offres : du compte bancaire à frais fixes, à une offre pour les pros, tous les profils de client sont concernés. Un succès qui en appelle un autre : franchir la barre symbolique des 2 millions de clients, et surtout, retrouver une rentabilité économique. Sans quoi, tous ces efforts seraient vains.

1.7 millions de clients Boursorama à fin 2018

Déjà leader du marché en France en 2017, la banque en ligne de la Société Générale continue de progresser fortement en nombre de clients. Ainsi, en une année, Boursorama a recruté près de 400.000 nouveaux clients, une progression de plus de 41% par rapport à fin 2017. La banque ne comptait alors que 1.3 million de clients.

Un recrutement tous azimuts

Pour parvenir à de tels résultats, la banque en ligne ratisse large. Si l’offre phare reste soumise à conditions de revenus, et met toujours en avant la gratuité de la CB, la banque en ligne a compris que, pour séduire plus largement, il fallait aller vers des offres payantes (Welcome). De même, Boursorama ne communique pas sur le nombre d’enfants mineurs, clients de la banque. Toutes les offres adressées aux parents (ouverture d’un livret épargne enfant) étaient soumises à conditions d’ouverture d’un compte courant au nom de l’enfant, une contrainte bien arrangeante pour la banque, mais bien peu pour les clients. Avec l’offre Kador, dédiée aux enfants, la banque en ligne tente ainsi de clarifier cette situation.

Objectif rentabilité en 2019

Revenir rentable, c’est important. Les banques en ligne restent des secondes banques. Le compte principal étant sagement conservé auprès d’une banque à réseaux. A cela s’ajoute l’arrivée massive des néobanques, bien que les offres soient sensiblement différentes, les clients finaux sont désorientés. Afin de viser la rentabilité, Boursorama doit non seulement continuer de recruter massivement, mais également multiplier les ventes croisées auprès de sa base de clients actuels. C’est pourquoi les incitations pour les multiples produits maison sont fréquentes : mise en place de versements programmés en assurance-vie, offre spécifique sur le prêt personnel, crédit immobilier... Une année 2019 passionnante pour Boursorama.


Publié le samedi 9 février 2019, par Denis Lapalus

Boursorama banque, objectifs 2019 : 2 millions de clients, avec un retour à la rentabilité espéréBoursorama banque, objectifs 2019 : 2 millions de clients, avec un retour à la rentabilité espéré : Articles à lire également

Ma banque peut-elle fermer mon compte courant sans mon accord ?
16 février 2019

Vous avez sans doute déjà entendu quelqu’un dans votre entourage s’étonner que sa banque a procédé à la clôture de son compte bancaire, sans son accord. Ce cas n’est effectivement pas rare. Votre banque peut fermer votre compte bancaire sans votre accord, et sans en vous donner le motif. Mais elle doit respecter une procédure pour le faire.


Open Banking : la révolution est en marche avec Yolt, mise à disposition de son API auprès des entreprises
15 février 2019

Les applications d’agrégation de comptes bancaires se sont multipliées ces dernières années. Gratuites pour la plupart, Yolt, pépite appartenant à ING, propose sa propre application d’agrégation des données bancaires. En annonçant la mise à disposition de son API auprès des entreprises européennes, Yolt bouscule ainsi largement le marché. L’agrégation de compte bancaires devenant un service de base proposé par l’ensemble des établissements financiers.


EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé
14 février 2019

L’offre EKO by CA a le mérite d’être claire : Une carte, une appli, une agence pour 2 € par mois. 2€ par mois, c’est le montant des frais de tenue de compte dans une banque à réseau classique. Mais face à une concurrence acharnée, l’objectif de recrutement de 500.000 clients en 5 ans s’annonce délicat. Une année après son lancement, EKO by CA dénombre 80.000 clients, un succès certes, mais faible par rapport à son objectif de recrutement.


Crédit Agricole SA : résultat net de 4.4 milliards d’euros, en progression de +20.6%
14 février 2019

La fin d’année 2018, taquine sur les marchés financiers, n’aura pas perturbé plus que de raison l’excellente année de résultats du Crédit Agricole. La banque affiche même une avance d’une année sur son tableau de marche. Le résultat net du Groupe Crédit Agricole progresse de +4.70% par rapport à 2017, cela représente 6,844 milliards d’euros.


Les gens avant l’argent : Monabanq le prouve une nouvelle fois en créant une Agence de Conseillers Experts
13 février 2019

Loin des fantasmes médiatiques de l’Intelligence Artificielle, de la multiplication de ces applications mobiles de conseils financiers/gestion budgétaire dont l’efficience n’est pas avérée, Monabanq persiste et signe, en misant en priorité sur les relations humaines. La technologie ne reste qu’un outil, les conseils avisés ne sont pas programmables, car chaque client est un cas particulier. Nouvelle preuve de l’engagement de Monabanq envers l’humain, la création d’une Agence de Conseillers Experts, des conseillers spécialisés, disponibles pour répondre aux besoins des clients de la banque en ligne. Un service de plus, inclus dans l’offre bancaire Monabanq, sans aucun coût additionnel.


Banque en ligne : les virements bancaires instantanés disponibles chez Hello Bank le 15 avril 2019
12 février 2019

Vous souhaitez effectuer un virement bancaire et que votre argent soit crédité immédiatement sur le compte de votre bénéficiaire ? Et bien c’est déjà possible dans quelques banques, et cela devrait se généraliser rapidement. Chez Hello Bank, comme dans le réseau bancaire BNP Paribas, ce service bancaire sera disponible à partir du 15 avril prochain.


Crédits immobiliers, records en janvier 2019 : jamais les emprunteurs n’ont emprunté sur des durées aussi longues, pour un coût relatif aussi élevé
7 février 2019

Alors que les taux des crédits immobiliers remontent légèrement en janvier 2019, l’Observatoire du Crédit Logement / CSA, dans sa publication mensuelle de janvier 2019, souligne deux nouveaux records battus : la durée moyenne d’emprunt record est dorénavant de 230 mois (19 années et 2 mois) et le coût relatif moyen d’un crédit immobilier est désormais de 4,3 années de salaires, un niveau jamais encore atteint.


Crédit consommation : des taux d’appels de plus en plus bas en février 2019
7 février 2019

De nouvelles offres de crédits à la consommation avec des taux d’appels de plus en plus faibles en février : la barre des 1% est largement franchie à la baisse. Banque Casino proposant du 0.40%, Younited Credit de son côté, du 0.50%.


Surendettement : la moitié des ménages surendettés n’a aucune capacité de remboursement !
6 février 2019

La Banque de France a publié le 5 février son enquête typologique 2018 sur le surendettement des ménages - En baisse pour la 6ème année consécutive, le nombre de nouvelles situations revient à un niveau comparable à celui de 1990, 91.899 nouvelles situations de surendettement en 2018. Près de la moitié des ménages surendettés n’a aucune capacité de remboursement et plus des deux tiers des débiteurs (68 %) sont isolés, sans conjoint, ou séparés.


Suppression des commissions d’interventions et portabilité du compte bancaire : Vive réaction des banques face aux propositions d’UFC-Que-Choisir
5 février 2019

Dans le cadre du Grand Débat, l’association de consommateurs UFC-Que-Choisir a publié une liste de propositions de mesures permettant de redonner du pouvoir d’achat aux Français (26€/mois par ménage), sans pour autant augmenter les dépenses publiques. Deux mesures concernent directement les banques : la suppression des commissions d’intervention et la portabilité du n° de compte bancaire, d’une banque à l’autre. Via la Fédération Bancaire Française (FBF), les banques réagissent vivement à ces propositions.